vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Russie : deux avions s’écrasent simultanément, faisant 89 (...)

Russie : deux avions s’écrasent simultanément, faisant 89 morts

AFP

mercredi 25 août 2004, sélectionné par Spyworld

logo

BOUTCHALKI (AFP) - Deux avions de ligne russes se sont écrasés mardi soir, tuant au total 89 personnes à bord, après avoir disparu des écrans radar quasiment au même moment, ce qui faisait soupçonner une action terroriste, une hypothèse soigneusement examinée par le FSB (ex-KGB). Cependant, les enquêteurs dépêchés sur place n’ont pas découvert dans l’immédiat d’indications permettant de croire à un acte terroriste, ont déclaré mercredi en début d’après-midi les services spéciaux russes. Selon le porte-parole du FSB Nikolaï Zakharov, "plusieurs hypothèses étaient toujours examinées, mais la principale d’entre elles portait sur la violation des règles d’exploitation des avions en vigueur dans l’aviation civile".

Ces accidents suspects s’étant produits à cinq jours de l’élection présidentielle en Tchétchénie, théâtre d’un conflit entre Moscou et une guérilla séparatiste, la thèse d’un attentat a été évoquée par plusieurs hommes politiques russes. Mais un émissaire du président indépendantiste tchétchène Aslan Maskhadov, Akhmed Zakaïev, a assuré sur la radio Echo de Moscou que M. Maskhadov et les forces qu’il contrôle "n’avaient rien à voir" avec la chute des deux appareils, partis du même aéroport moscovite de Domodedovo.

Le premier, un Tupolev 134 de la compagnie Volga-Aviaexpress, tombé vers 23H00 heure locale (19H00 GMT) dans la région de Toula à 180 km au sud de Moscou, transportait 43 personnes, personnel navigant compris, à destination de Volgograd. Le second avion, un Tupolev 154 appartenant à la compagnie Sibir reliait Moscou à Sotchi, sur la mer Noire, transportant 46 personnes. Les épaves, des fragments de corps, ainsi qu’une boîte noire (enregistreur de vol) de chaque appareil ont été retrouvés mercredi matin.

Selon une source policière à Rostov-sur-le-Don (sud-ouest), citée par l’agence Interfax, un système d’alerte signalant un détournement ou une "attaque contre l’équipage" a été déclenché à bord du Tupolev 154 une minute avant sa chute. Les agences russes ont précisé par la suite, citant les services de sécurité, qu’il s’était agi d’un SOS, signal de détresse, et non d’une alerte au détournement. Cependant, le parquet de la région de Rostov-sur-le-Don avait déjà ouvert une enquête criminelle pour "délit contre la sécurité des transports", a fait savoir la même source.

Les habitants du village de Boutchalki, proche du lieu de l’accident, dans la région de Toula, ont affirmé avoir entendu au moment de la catastrophe trois explosions successives, qu’ils ont comparées à des coups de tonnerre. Les corps de quinze passagers ont été retrouvés dans cette zone, et les recherches se poursuivaient mercredi. La mort de tous les occupants a été confirmée par le ministère des Situations d’urgence. Le FSB avait annoncé dans la matinée qu’il allait "examiner soigneusement" l’hypothèse selon laquelle les deux catastrophes pourraient être dues à des actes terroristes.

Les experts en explosifs du FSB, qui étaient déjà arrivés sur les lieux, devaient notamment déterminer si des explosions s’étaient produites à bord avant que les appareils ne s’écrasent au sol, a indiqué le porte-parole des services spéciaux, Sergueï Ignatchenko. A la suite des deux catastrophes aériennes et de l’attentat à l’explosif non revendiqué ayant fait quatre blessés dont deux dans un état grave mardi soir à un arrêt d’autobus à Moscou, le ministère de l’Intérieur a décidé d’introduire un dispositif de mesures antiterroristes dans la capitale russe.

Les médias russes, tel le journal en ligne Gazeta.ru, ont relevé notamment la simultanéité des deux incidents, trois minutes seulement entre les deux disparitions, circonstance rarissime rappelant, toute proportion gardée, les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :