dimanche 10 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > EADS Defence & Security modernise les systèmes d’identification (...)

EADS Defence & Security modernise les systèmes d’identification militaires de la France

EADS Defence & Security

jeudi 19 février 2009, sélectionné par Spyworld

logo

- Contrat de 30 millions d’euros portant sur la modernisation de systèmes cryptographiques
- Identification fiable pour parer à l’attaque par erreur des propres forces ou celles alliées

EADS Defence & Security (DS) va assurer la fiabilité des systèmes d’identification des forces armées françaises par la livraison d’appareils ultramodernes de cryptage. Ainsi que l’entreprise l’a communiqué, Defence Electronics, une activité intégrée d’EADS DS, a été chargée par la Délégation générale pour l’armement (DGA) de la modernisation de plus de 1 000 systèmes d’identification qui sont actuellement en service dans l’armée de l’Air et la marine française. La valeur du contrat correspondant est de quelque 30 millions d’euros.

Font partie des systèmes d’identification les interrogateurs basés au sol tout comme les transpondeurs à bord d’avions ou de navires qui permettent une identification précise des objets cibles grâce à l’échange automatisé de données relatives à leur origine, leur trajectoire ou bien encore leur vitesse. Dans le secteur militaire, cet échange de données est effectué via des signaux cryptés qui ne peuvent être ni analysés ni brouillés par les unités ennemies. En concomitance avec les données en provenance d’autres sources, les informations livrées par les systèmes d’identification contribuent à l’optimisation de la surveillance opérée dans les régions en crise. Grâce à l’identification rapide et fiable des forces propres et alliées, il est ainsi possible d’éviter les tirs amis, ce qui présente un avantage considérable, notamment dans le cadre d’opérations multinationales.

« En raison de la complexité croissante que connaissent les situations et les scénarios de combat, l’identification est de nos jours la question existentielle au cœur de toutes les opérations militaires », explique Bernd Wenzler, Directeur de Defence Electronics. « Des incidents dangereux voire même à issue fatale ne peuvent être écartés en toute certitude qu’au prix d’une identification rapide et fiable des forces propres et alliées. »

Defence Electronics a déjà fourni des interrogateurs et des transpondeurs à différents pays de l’OTAN. En outre, l’entreprise est déjà active sur le terrain du contrôle du trafic aérien civil à l’aide de procédés d’identification civile. Le radar secondaire MSSR 2000 I par exemple est en service à bord de bâtiments de la marine allemande et de ceux des forces navales de France, de Finlande et de Norvège pour l’identification militaire ami/ennemi (IFF). Dans le domaine du contrôle du trafic aérien, les systèmes d’identification de DE sont mis en œuvre dans des pays tels que le Portugal, la Bulgarie ou les Philippines.

Defence Electronics est une activité intégrée d’EADS Defence & Security (DS). DS est un fournisseur de solutions systèmes auprès des forces armées et des organes de sécurité civile du monde entier. Son portefeuille s’étend des senseurs et réseaux sécurisés aux missiles, avions et drones, en passant par les solutions de sécurité du territoire, ainsi que les services et le support associés. Avec quelque 22 000 employés, DS a réalisé en 2007 un chiffre d’affaires de 5,5 milliards d’euros. Leader mondial de l’aéronautique, de l’espace, de la défense et des services associés, EADS a enregistré un chiffre d’affaires de 39,1 milliards d’euros en 2007 et emploie près de 116 000 personnes à travers le monde.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :