jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Informatique > Sécurité Informatique > Sun Microsystems publie son protocole de chiffrement en open (...)

Sun Microsystems publie son protocole de chiffrement en open source

Philippe Richard, 01net

lundi 23 février 2009, sélectionné par Spyworld

logo

L’éditeur-constructeur met à disposition de la communauté open source sa clé de chiffrement afin de permettre aux entreprises de mieux sécuriser leurs données.

Sun Microsystems a décidé de rendre public son protocole de gestion de clés de cryptage. Il vient donc de publier sous licence open source BSD son agent Crypto KMS sur son site dédié à Open Solaris, son OS open source. Crypto KMS, que l’on peut télécharger ici, est un protocole d’échange de clés de chiffrement pour stockage entre un système de gestion de clés et les périphériques de stockage. Sun utilise un chiffrement fondé sur l’OpenSSL (une offre complète de logiciels destinés à la cryptographie) et le standard de chiffrement AES (Advanced Encryption Standard).

Le geste n’est bien évidemment pas désintéressé. Avec cette publication, Sun Microsystems vise deux objectifs. Premièrement, Sun cherche à renforcer l’intérêt pour Open Storage. Lancé il y a presque un an, ce programme de Sun a pour ambition de commercialiser des solutions de stockage bon marché. « Les solutions Open Storage permettent à nos clients de se libérer des chaînes des matériels et logiciels propriétaires, et ce nouveau protocole étend cette expérience au coûteux et très fragmenté marché du cryptage. L’ open source fera baisser le coût des solutions de chiffrement », explique Jason Schaffer, directeur de la gestion des produits de stockage chez Sun, cité dans un communiqué. Crypto KMS devrait donc être intégré au RKM Key Manager (un outil permettant de centraliser et de gérer toutes les clés) de RSA, la branche sécurité d’EMC, et aux lecteurs de bande LTO4 d’IBM.

D’autres solutions de chiffrement

Deuxième but de Sun : imposer son protocole comme standard. Son annonce intervient au moment où se profile un standard de chiffrement pour les systèmes de stockage. Fin janvier 2009, l’association à but non lucratif Trusted Computing Group(1) a présenté les spécifications de trois nouvelles normes de chiffrement dédiées aux ordinateurs, aux centres de données et aux supports de stockage (disques durs, clés USB, etc.). Ces normes seraient compatibles avec tous les types de supports (magnétique ou optique) et interfaces (ATA, Serial ATA, SCSI, USB, IEEE 1394, NAS ou iSCSI).

Sun veut aussi couper l’herbe sous le pied aux différentes solutions de chiffrement qui existent en open source. L’une des plus connues et des plus performantes est Loop-AES qui utilise l’AES pour chiffrer un système de fichiers.

(1) L’association Trusted Computing Group regroupe notamment AMD, Hewlett-Packard, IBM, Infineon, Intel, Lenovo, Microsoft et... Sun Microsystems. Elle compte quelque 2 000 membres.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :