vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Le CICR réclame depuis deux ans son accès aux prisons secrètes (...)

Le CICR réclame depuis deux ans son accès aux prisons secrètes américaines

Xinhuanet

samedi 5 novembre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) réclame en vain à Washington depuis au moins deux ans un droit de visite aux prisonniers secrètement détenus par les Etats-Unis à l’étranger, a indiqué vendredi la porte- parole de la CICR à Genève, Antonella Notari.

Elle a précisé que son organisation tentait depuis au moins janvier 2004 de trouver un accord avec Washington pour rencontrer ces prisonniers, accusés de "terroristes".

Le CICR, depuis déjà longtemps, demande régulièrement à être informé et à pouvoir rendre visite aux personnes détenues dans des endroits secrets dans le contexte de la prétendue "guerre contre le terrorisme", a-t-elle déclaré.

Le CICR, qui est dépositaire des Conventions de Genève sur la protection des prisonniers de guerre, est régi par des principes de neutralité et de confidentialité.

A travers les Conventions de Genève, les Etats signataires, dont font partie les Etats-Unis, s’engagent à accorder un traitement humain à leurs prisonniers et à accorder au CICR un accès aux détenus.

Le CICR est la seule organisation internationale autorisée par Washington à rencontrer des détenus sur la base militaire de Guantanamo, ainsi qu’en Irak et en Afghanistan.

Selon des informations, l’agence de renseignement américaine ( CIA) détiendrait des membres du réseau Al-Qaïda dans des prisons secrètes en Europe de l’Est et dans d’autres pays du monde, notamment en Thaïlande et en Afghanistan.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :