jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > L’indépendance de la France pas menacée par l’Otan, selon (...)

L’indépendance de la France pas menacée par l’Otan, selon Morin

Reuters

samedi 7 mars 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le ministre de la Défense, Hervé Morin, estime que le retour de la France dans le commandement intégré de l’Otan ne menace en rien son indépendance.

"Cessons de considérer que retourner dans le commandement intégré de l’Otan menace notre indépendance", a-t-il déclaré vendredi après l’annonce de l’intention du gouvernement d’engager sa responsabilité sur cette question.

Ce retour souhaité par Nicolas Sarkozy, qui met fin à une singularité française initiée par le général de Gaulle en 1966, est critiqué à gauche comme à droite.

Le député souverainiste Nicolas Dupont-Aignan a fustigé dans un communiqué une "réintégration honteuse, ostensiblement contraire à l’intérêt supérieur du pays".

Hervé Morin a balayé ces critiques.

"La capacité de la France de porter un message à travers le monde dépend de la force et de la conviction de la politique étrangère française, elle ne dépend absolument pas de notre présence ou non dans le commandement intégré de l’Alliance atlantique", a-t-il dit.

"Concrètement, ça ne change rien, nous décidons de participer aux opérations que nous voulons, avec les moyens que nous voulons, nous décidons d’équiper nos forces comme nous le voulons", a-t-il ajouté.

Le Premier ministre François Fillon a annoncé jeudi qu’il proposerait au président Nicolas Sarkozy d’autoriser le gouvernement à engager sa responsabilité devant l’Assemblée nationale sur le sujet.

Le retour de la France dans le commandement de la structure militaire alliée devrait être officialisé lors des cérémonies du 60e anniversaire de l’Alliance Atlantique les 3 et 4 avril à Strasbourg et Kehl.

Jean-Baptiste Vey, édité par Gérard Bon


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :