mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Google Docs partage un peu trop les documents

Google Docs partage un peu trop les documents

Bertrand Braux, 01net

mardi 10 mars 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Un bug sérieux de la suite bureautique en ligne a permis à des utilisateurs de consulter les documents d’autres utilisateurs, sans en avoir reçu l’autorisation. Problème corrigé selon Google.

Décidément, l’année 2009 ne démarre pas sous les meilleurs auspices pour Google. Après une panne de 55 minutes de son moteur de recherche à la fin du mois de janvier dernier et une panne de Gmail, pendant plusieurs heures à la fin du mois de février, voici que le géant annonce avoir identifié un bug important dans sa suite bureautique en ligne Google Docs.

Dans un billet posté sur le blog officiel de l’application, Google reconnaît qu’un problème a conduit des utilisateurs du service à consulter les documents d’autres utilisateurs sans en avoir reçu l’autorisation ! Une situation qui pose de gros problèmes de confidentialité et qui vient radicalement contredire la page d’accueil du service : « Vos documents et feuilles de calcul sont stockés en ligne, en toute sécurité ».

Toutefois, après avoir corrigé le bug, Google s’est voulu rassurant. Selon lui, l’incident n’a affecté que 0,05 % des les documents mis en ligne ; il n’a touché que les utilisateurs ayant déjà partagé des documents entre eux ; et enfin il n’aurait concerné que les présentations et les documents texte mais pas les feuilles de calcul.

Par ailleurs, le moteur de recherche a tenu à indiquer qu’il avait désactivé les options de partage des documents affectés et prévenu par e-mail les utilisateurs concernés. Ainsi, ces derniers ont été invités à partager une nouvelle fois, leur documents avec qui ils le souhaitent.

Un préjudice considérable en terme d’image

Malgré tout, il va sans dire que ce genre de bug nuit gravement à l’image de fiabilité de la suite en ligne. Si Google Docs se bornait à n’être qu’un service en ligne gratuit pour le grand public, on lui pardonnerait ce genre d’incident. Et encore... Mais, celle-ci a vocation à équiper de plus en plus d’entreprises, comme en témoigne le récent programme de revendeurs. Quelle entreprise serait prête à prendre le risque de perdre le contrôle sur le partage de données confidentielles ?

Clairement, aucune. Si Google veut faire une percée significative dans le monde de l’entreprise, il doit éviter à tout prix que ce problème se reproduise. Sous peine de voir l’image de sa suite se cantonner à celle d’un gadget bureautique pour le grand public, mais pas assez professionnel pour l’entreprise.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :