samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Italie : le secret d’Etat violé dans le procès CIA

Italie : le secret d’Etat violé dans le procès CIA

AFP

mercredi 11 mars 2009, sélectionné par Spyworld

logo

La Cour constitutionnelle a donné raison mercredi au gouvernement italien dans le procès d’agents de la CIA en Italie, en affirmant que le parquet avait violé le secret d’Etat dans cette affaire d’enlèvement d’un ex-imam égyptien, a rapporté l’agence Ansa.

Ce procès qui a été suspendu dans l’attente de la décision de la Cour, est le premier organisé en Europe sur les transfèrements secrets par la CIA (Agence centrale du renseignement américaine) de personnes soupçonnées de terrorisme.

Trente-quatre personnes au total sont jugées à Milan (nord), dont par contumace 26 agents de la CIA pour l’enlèvement en février 2003 de l’ancien imam égyptien Abou Omar, alors soupçonné de terrorisme.

D’après le jugement de la Cour constitutionnelle cité par Ansa, les preuves sur lesquelles repose l’accusation ne sont pas recevables car les magistrats du parquet ont violé le secret d’Etat pour les obtenir.

La Cour a donc donné raison au gouvernement qui accusait le parquet de violation du secret d’Etat, en raison notamment de l’utilisation par les magistrats d’écoutes téléphoniques de membres du Sismi (services secrets italiens) dans le cadre de leur enquête.

La décision de la Cour constitutionnelle risque de fragiliser énormément la thèse du parquet antiterroriste de Milan (nord).


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :