lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Oussama ben Laden accuse les pays arabes modérés

Oussama ben Laden accuse les pays arabes modérés

Nouvelobs.com

samedi 14 mars 2009, sélectionné par Spyworld

logo

La chaîne Al-Jazira a diffusé un enregistrement sonore du chef d’Al-Qaïda, qui accuse certains pays arabes de "complicité" avec Israël lors de la guerre à Gaza.

Le chef d’Al-Qaïda Oussama ben Laden a accusé des pays arabes de "complicité" avec Israël et ses alliés occidentaux lors de la récente offensive israélienne dans la bande de Gaza, dans un enregistrement sonore diffusé samedi 14 mars par la chaîne du Qatar Al-Jazira.

"Il était clair que certains dirigeants arabes ont été complices avec l’alliance croisée et sioniste (dans la guerre) contre notre peuple (à Gaza). Ce sont les dirigeants des pays que l’Amérique qualifie de modérés", dit la voix présentée comme celle de ben Laden.

L’Arabie saoudite et l’Egypte, alliés de Washington, avaient dirigé le camp hostile au Hamas, maître de la bande de Gaza, lors de l’offensive israélienne, face au Qatar et à la Syrie notamment qui s’étaient placés aux cotés du mouvement islamiste.

Cette vaste opération militaire, du 27 décembre au 18 janvier, avait dévasté le territoire et coûté la vie à plus de 1.300 Palestiniens.

"Préparer le jihad"

Dans son message, le chef d’Al-Qaïda s’en est aussi pris à l’ensemble des dirigeants des pays islamiques qui "de l’Indonésie à la Mauritanie (...) n’ont rien à voir avec l’islam", dénonçant par ailleurs des groupes islamistes armés, qu’il n’identifie pas, pour "avoir trahi Gaza et ses habitants".

"L’holocauste de Gaza après un long blocus est un événement historique important, qui nécessite une rupture entre les musulmans et les hypocrites", a-t-il ajouté en référence au blocus du territoire palestinien par Israel.

"Il faut mener une action sérieuse et préparer le jihad pour faire valoir les droits" des Palestiniens comme "il faut renier ceux qui ont été complices des ennemis contre notre peuple" à Gaza, a encore ajouté le chef d’Al-Qaïda, dont le message n’a pas été encore authentifié de source indépendante. Dans les extraits diffusés par Al-Jazira, ben Laden n’a fait aucune référence au Hamas, dont il semble minimiser le rôle.

La libération de Gaza "a besoin de dirigeants indépendants"

"La route pour la libération de Gaza a besoin de véritables dirigeants sincères, indépendants, forts, honnêtes et qui soient à la hauteur de ces événements majeurs", a-t-il dit.

Pour y parvenir, il propose la création "d’un comité d’orientation avec des branches dans les pays musulmans".

Le dernier message du chef d’Al-Qaïda remontait au 14 janvier, à moins d’une semaine de l’investiture du président américain Barack Obama. Il y mettait en garde M. Obama contre l’ouverture de nouveaux fronts dans la guerre sainte d’Al-Qaida contre les intérêts occidentaux.

Il y avait aussi déjà critiqué les gouvernements arabes pour leur "passivité" face à l’offensive israélienne à Gaza, les accusant de se comporter comme les "administrations fantoches" mises en place entre les deux guerres mondiales par les puissances coloniales au Moyen-Orient.

Traqué mais à ce jour introuvable, Oussama ben Laden, dont la tête est mise à prix pour 25 millions de dollars par les Etats-Unis, a revendiqué la responsabilité des attentats du 11 septembre 2001 qui ont fait près de 3.000 morts aux Etats-Unis et ont conduit à l’invasion de l’Afghanistan.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :