mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Iran : la défense anti-aérienne devient une armée à part entière

Iran : la défense anti-aérienne devient une armée à part entière

Alain Rodier , CF2R.org

samedi 14 mars 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Depuis septembre 2007, l’Iran réforme en profondeur son système de défense dans le but de pouvoir répondre à toute « agression » avec un maximum d’efficacité.

C’est le corps des Pasdaran qui a connu les plus grandes mutations internes avec la réorganisation de son dispositif terrestre en 31 « armées provinciales » dont deux sont basées à Téhéran.

Mi 2008, cela a été le tour de la marine qui a commencé à se recentrer sur la mer d’Oman, laissant le contrôle du détroit d’Ormuz et du golfe Persique à la charge presque exclusive de la composante maritime des Pasdaran.

Enfin, début 2009, l’armée de l’air a perdu sa composante de défense anti-aérienne, laquelle est devenue une armée indépendante. Les forces armées iraniennes sont donc désormais constituées d’une armée de terre, d’une marine, d’une armée de l’air et d’une défense anti-aérienne.

Cette dissociation tend à prouver que les Iraniens ne se font pas beaucoup d’illusions sur la capacité de leur aviation de chasse à contrer une attaque adverse. Ils semblent donc dédier la défense de leur espace aérien aux seuls moyens sol-air.

Lire la suite


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :