mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > L’Assemblée adopte le budget de la défense

L’Assemblée adopte le budget de la défense

Guillaume Perrault, le Figaro

mardi 8 novembre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Les députés UMP et UDF ont adopté hier le budget du ministère de la Défense pour 2006, en augmentation pour la quatrième année consécutive. Les groupes socialiste et communiste ont voté contre. Michèle Alliot-Marie, a estimé que ce budget, qui s’élève à 47 milliards d’euros de crédits répartis en quatre missions défense, anciens combattants, sécurité, recherche, marque « un nouveau progrès de notre action de redressement ». Michèle Alliot-Marie a assuré que l’effort budgétaire consenti permettrait le maintien des effectifs des trois armées à leur niveau actuel, la poursuite de la politique de dissuasion nucléaire ainsi que la réalisation et la livraison de nouveaux équipements. Le ministre de la Défense a précisé que trente-trois mille soldats français sont aujourd’hui déployés à l’étranger. Dix-sept militaires ont été tués en service l’an dernier et deux cents autres blessés. Opposé à un amendement de la commission des finances qui prévoyait de diminuer le budget du ministère de 30 millions d’euros, le président de la commission de la défense, Guy Teissier (UMP, Bouches-du-Rhône), a souligné que l’augmentation des crédits succédait aux « coupes sombres opérées par la majorité précédente dans les capacités opérationnelles de nos armées ». François Cornut-Gentille (UMP, Haute-Marne) a jugé que « nos armées doivent entretenir un matériel vieillissant et financer la livraison trop longtemps différée des nouveaux équipeme


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :