mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > France > Création du premier diplôme francophone privé sur le renseignement

Création du premier diplôme francophone privé sur le renseignement

AFP

mercredi 18 mars 2009, sélectionné par Spyworld

logo

La "première et unique formation dans le monde francophone" sur le renseignement, le Diplôme privé d’études supérieures (DPES) "Management des agences de renseignement et de sécurité" (Mars) sera proposé à la rentrée de septembre à Paris, a annoncé mercredi son créateur.

Eric Denécé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R) a précisé que ce diplôme comprendrait 210 heures de cours, organisés sur la base de journées de 7 heures, soit 30 jours de formation à raison d’une session mensuelle de trois jours par mois, de septembre 2009 à juin 2010.

Ce diplôme de formation professionnelle, d’un coût de 15.000 euros, vise selon son initiateur, à "assimiler les fondamentaux du renseignement nécessaires à la bonne compréhension de la discipline" par une vue d’ensemble des activités des services et de leur fonctionnement et la "compréhension des enjeux futurs du renseignement".

Le DPES Mars, ajoute Eric Denécé, concerne les officiers et les cadres des forces armées de la police et des douanes, les diplomates, les préfets le fonctionnaires internationaux ou les parlementaires et élus.

La quarantaine d’intervenants, français, canadiens, belges, russes, israéliens, américains ou africains sont pour la plupart d’anciens responsables de services de renseignements et de sécurité.

Contrairement aux Etats-Unis (filières d’"Intelligence Studies") ou à la Grande-Bretagne (chaires d’enseignement du renseignement, notamment à Cambridge), le renseignement est une matière très peu enseignée en France. Une première tentative d’un diplôme d’université "étude du renseignement" de 3e cycle, initiée également par Eric Denécé en 2007, n’avait pas abouti, faute d’un nombre de candidats suffisant.

Le Livre blanc de la défense et de la sécurité nationale, qui a fait du renseignement une priorité, prévoit que la formation des futurs agents sera assurée par une "académie du renseignement" pour le compte de l’ensemble des services, militaires ou civils.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :