vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > La traque de Ben Laden pourrait durer des années, prévient Gates

La traque de Ben Laden pourrait durer des années, prévient Gates

Reuters

jeudi 19 mars 2009, sélectionné par Spyworld

logo

La traque du chef de la nébuleuse islamiste Al Qaïda Ousama ben Laden pourrait prendre encore de longues années, voire ne jamais aboutir, a déclaré mercredi le secrétaire américain à la Défense Robert Gates.

Devant la presse, Robert Gates a souligné que la police fédérale américaine avait mis 17 ans à trouver le terroriste Theodore "Unabomber" Kaczynski, alors qu’il se cachait dans une cabane du Montana.

"Dans une certaine mesure, je pense que beaucoup trop gens voient trop de films. C’est vraiment dur de les trouver, particulièrement s’ils ont un réseau de soutien", a expliqué Gates alors que Ousama ben Laden et son lieutenant Ayman al Zawahri sont toujours en liberté, plus de sept ans après les attentats du 11 septembre 2001.

Les deux hommes, auxquels est imputée la responsabilité de ces attaques qui ont entraîné la "guerre contre le terrorisme", se cacheraient selon de nombreux experts dans les régions montagneuses que traverse la frontière pakistano-afghane.

L’échec de leur traque a marqué la présidence de George Bush qui avait promis en 2001 de les débusquer où qu’ils se trouvent.

Mais Gates a fait une comparaison avec le cas de Kaczynski, qui n’a été retrouvé dans sa cabane du Montana qu’en 1995, 17 ans après avoir lancé une série d’attentats à la bombe ayant fait trois morts et 23 blessés.

"Regardez combien ça a été long (...) des années et des années - aux Etats-Unis", a-t-il souligné.

"Nous n’avons jamais trouvé nos otages à Beyrouth malgré tous les efforts du gouvernement américain. Donc c’est plus dur que cela en a l’air", a-t-il encore dit, en référence au sort d’Américains morts en captivité il y plusieurs dizaines d’années.

Les Etats-Unis ont accru leurs attaques contre les bastions d’Al Qaïda dans les zones tribales du nord-ouest du Pakistan depuis quelques mois et Gates a dit ne pas désespérer que les recherches produisent des résultats.

"Tout le monde continue de chercher le numéro 1 et le numéro 2. Nous poursuivrons cet effort et je pense que l’espoir de chacun est qu’un de ces jours, nous réussissions", a dit l’ancien directeur de la CIA.

David Morgan, version française Grégory Blachier


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :