mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Le budget pourrait avoir raison du bouclier antimissile US

Le budget pourrait avoir raison du bouclier antimissile US

Reuters

jeudi 19 mars 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le projet de bouclier antimissile américain en Europe centrale sera passé au crible du projet de budget du Pentagone et pourrait être reporté ou annulé, a déclaré mercredi le responsable des comptes du département de la Défense.

"Je peux vous dire que la question fait l’objet d’un examen intense", a déclaré Robert Hale, administrateur financier du Pentagone, lors d’une audition devant la commission des Finances de la Chambre des représentants.

Tout programme d’armement est susceptible d’être réduit ou annulé pour des raisons économiques dans le cadre du budget 2010, que le Pentagone présentera en avril, a-t-il ajouté.

Lancé par l’administration Bush, le projet de bouclier antimissile composé d’un radar et de missiles intercepteurs devant être installés respectivement en République tchèque et en Pologne, a provoqué la colère de Moscou qui l’a considéré comme une menace pour sa propre sécurité.

Le président américain Barack Obama a estimé que ce programme pourrait être abandonné si la Russie participait à l’effort international en vue d’empêcher le développement de missiles longue portée en Iran.

Il a fait part de cette position à son homologue Dmitri Medvedev dans une lettre confidentielle adressée au Kremlin le mois dernier.

Barack Obama a présenté son budget prévisionnel au Congrès le 26 février dernier. Il a notamment demandé une enveloppe de 663,7 milliards de dollars pour le Pentagone, dont 533,7 pour le budget courant et 130 pour financer les guerres en Irak et en Afghanistan.

Robert Hale a affirmé mercredi que le département de la Défense se trouvait face à des "choix difficiles" pour concilier la rigueur budgétaire et l’amélioration des capacités militaires américaines.

Le président américain entend de plus ne pas recourir aux demandes de financement extraordinaire que son prédécesseur George Bush avait utilisée pour les guerres d’Irak et d’Afghanistan notamment.

Jim Wolf, version française Grégory Blachier


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :