dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Informatique > Internet > Au Royaume Uni le réseau social pourrait être sous surveillance

Au Royaume Uni le réseau social pourrait être sous surveillance

Guillaume Belfiore, NetEco.com

jeudi 19 mars 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le ministre de la sécurité intérieure Vernon Coaker déclarait lundi dernier que les obligations européennes des fournisseurs d’accès à Internet dans la conservation des données pendant un an n’étaient pas assez suffisantes. En effet, selon lui, les conversations des réseaux communautaires ou de messageries instantanées devraient aussi être surveillées.

« Les sites de réseaux sociaux tels que MySpace ou Bebo ne sont pas concernés par cette directive », explique M. Coaker lors d’une réunion devant le conseil de législation de la chambre des communes, avant d’ajouter : « c’est l’une des raisons pour lesquelles le gouvernement tente de déterminer les solutions à mettre en place dans le cadre du Programme de Modernisation de l’Internet. ».

En plus d’un processus de surveillance, Vernon Coaker ajoute que ce trafic pourrait aussi être enregistré. Depuis plusieurs mois le pays travaille sur la mise en place d’une base de données géante regroupant l’ensemble des informations numériques pouvant être recueillies , qu’il s’agisse de SMS, d’emails, l’historique des navigateurs etc... Cette base sera consultable par les forces de l’ordre et devrait servir de référence pour plusieurs organismes tels que le FBI, le MI5 ou la CIA.

« Le gouvernement veut collecter l’ensemble des données sur tout le monde, juste au cas où », explique Richard Clayton expert en sécurité à l’université de Cambridge au magazine ZDNet. « imaginez : vous utilisez Hotmail.pk et vous faites exploser le parlement. Le gouvernement devra persuader les autorités pakistanaises de partager les journaux d’activité... ».


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :