jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > France > Hercules contre Transall : la DGSE change de monture

Hercules contre Transall : la DGSE change de monture

Jean Guisnel, Le Point.fr

lundi 30 mars 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Alors que le sort de l’Airbus A400M paraît de plus en plus incertain, les aviateurs français sont contraints de jongler avec une flotte d’avions de transports tactiques qui se réduit de manière sérieuse, comme l’illustre un article du blog Secret défense de Jean-Dominique Merchet. Le Point a appris de sources concordantes que le GAM-56 (Groupe aérien mixte 56), basé à Évreux, l’escadrille de la division des opérations de la DGSE, les services secrets français, va ainsi être privé de son C-160 Transall, appareil équipé à la fois pour les opérations de transport secrètes du service Action, qui dépend de la décision des opérations, et pour les interceptions électromagnétiques.

Cet avion sera remplacé par un C-130 Hercules, qui viendra rejoindre un premier appareil de ce type déjà affecté au GAM-56, dont on avait pu voir des photographies prises sur l’aéroport brésilien de Manaus lors d’une opération manquée de sauvetage d’Ingrid Betancourt , en juillet 2003. L’armée de l’air n’a pas de regard sur les avions de la DGSE, mais s’engage à lui fournir des capacités de vol, sans possibilité de les restreindre. C’est dans le cadre de cet accord que le Transall sera remplacé par un Hercules. Ce C-130 fourni à la DGSE privera donc les aviateurs d’une ressource précieuse. Ni l’armée de l’air, ni la DGSE n’ont souhaité répondre à nos questions. Actuellement, l’armée de l’air compte quatre-vingts avions de transport en état de vol, dont 48 C-160 Transall, 13 C-130 Hercules et 19 C-235 Casa. Elle devait recevoir ses deux premiers Airbus A400M en 2009 , et le retard considérable du programme va lui imposer de trouver des solutions de rechange.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :