dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Le Pentagone se prononcera cet été sur le programme de tankers

Le Pentagone se prononcera cet été sur le programme de tankers

Reuters

mardi 7 avril 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, a déclaré qu’il poursuivrait le programme d’achat de nouveaux avions de ravitaillement en vol, une décision à ce sujet étant prévue cet été.

Ce marché, évalué à 35 milliards de dollars, met en concurrence Boeing et le tandem constitué par Northrop Grumman et EADS.

Les deux parties en présence ont successivement remporté puis perdu ce contrat qui prévoit de remplacer la flotte vieillissante de tankers KC-135 de l’US Air Force.

Gates a annoncé cette décision dans le cadre de la publication du projet de budget 2010 du Pentagone, lequel prévoit l’annulation de plusieurs gros marchés, y compris celui d’un nouvel hélicoptère présidentiel, et privilégie en revanche certains programmes comme les drones, aéronefs sans pilote.

Gates recommande d’une manière générale de réduire les programmes destinés aux conflits conventionnels et préfère mettre l’accent sur les initiatives de renseignement, de surveillance, de communications et de reconnaissance, destinées à contrer la guérilla dans des pays tels que l’Irak ou l’Afghanistan.

C’est ainsi que les dépenses pour les missiles de défense - budgétisées à 10 milliards de dollars annuels - seraient réduites de 1,4 milliard de dollars en 2010, que la production du chasseur F-22 de Lockheed Martin serait terminée après le 187e appareil et que serait supprimé un appel d’offres de 15 milliards de dollars pour de nouveaux hélicoptères de secours.

En revanche, l’US Air Force achèterait 31 exemplaires supplémentaires du chasseur F/A-18 de Boeing.

Le budget consacre également l’abandon du programme d’hélicoptère présidentiel de 13 milliards de dollars géré par Lockheed et AgustaWestland, filiale du groupe de défense italien Finmeccanica. Ce dernier a réagi en déclarant que l’annulation éventuelle de ce programme n’aurait aucune incidence financière et qu’il n’y aurait par conséquent pas lieu de modifier les prévisions données au marché.

Dans le même temps, le projet de budget de la défense débloquerait davantage d’argent pour le financement du chasseur F-35 Joint Strike Fighter de Lockheed.

"Ce département doit démontrer en conséquence son engagement à arrêter les programmes qui dépassent substantiellement leur budget", a expliqué Gates. "Il y a un accord général sur la nécessité de réformer les marchés publics du département de la Défense", a-t-il ajouté.

Jim Wolf et Andrea Shalal-Esa, version française Wilfrid Exbrayat


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :