lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Etats-Unis : Gates propose des coupes claires dans de gros programmes (...)

Etats-Unis : Gates propose des coupes claires dans de gros programmes d’armement

AFP

mardi 7 avril 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le secrétaire américain à la Défense a annoncé notamment vouloir mettre un terme à la production des F-22 de Lockheed Martin, une fois livrés 187 exemplaires commandés par l’armée de l’Air américaine, qui espérait à l’origine en obtenir près de 400.

Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates a recommandé lundi des coupes claires dans plusieurs gros systèmes d’armement destinés à des conflits traditionnels, en souhaitant donner plus de moyens à la contre-insurrection menée par Washington en Irak et en Afghanistan.

"Si elles sont approuvées, ces recommandations vont profondément changer la manière de faire du Pentagone" en matière d’acquisition et "changer les priorités" pour se concentrer sur "les guerres que nous menons aujourd’hui", qui risquent d’être le genre de conflit prédominant à l’avenir, a-t—il déclaré lors d’une conférence de presse.

Mais "il est évident que nombre de ces décisions sont controversées", a-t—il ajouté, en admettant qu’il risquait de s’attirer les foudres des parlementaires dont les circonscriptions accueillent les industries de défense et bénéficient des emplois qu’elles génèrent.

M. Gates a annoncé vouloir mettre un terme à la production des F-22 de Lockheed Martin, une fois livrés 187 exemplaires commandés par l’armée de l’Air américaine, qui espérait à l’origine en obtenir près de 400. Conçu pendant la Guerre froide, il est accusé par ses détracteurs de ne pas être adapté aux conflits actuels.

Le chef du Pentagone suggère également d’annuler le contrat pour de nouveaux hélicoptères présidentiels, entaché de surcoûts et de retards, d’abandonner un programme d’hélicoptères de sauvetage (CSAR) de 15 milliards de dollars ou encore de tailler dans un méga-programme de modernisation des équipements de l’armée de Terre, estimé à 160 milliards.

Il veut aussi amputer d’1,4 milliard de dollars le budget 2010 de la défense antimissile et arrêter la production d’avions militaires de transport C-17.

Il souhaite en revanche plus de financement pour les outils de reconnaissance, de surveillance et de renseignement (ISR), comme les drones (avions sans pilote), utilisés pour lutter contre les insurgés à la frontière afghano-pakistanaise ou en Irak. Les forces spéciales verraient également leur budget augmenter.

M. Gates souhaite aussi accélérer en 2010 l’acquisition d’avions de combat F-35 de Lockheed, et commander pour l’aviation navale 31 FA-18.

Quant à la flotte des ravitailleurs de l’armée de l’Air, dont EADS et Boeing se disputent le renouvellement, le secrétaire à la Défense a annoncé qu’il comptait rouvrir cet été la compétition.

Selon lui, le Pentagone investit beaucoup trop pour se préparer à d’éventuels conflits de type traditionnel contre des Etats comme la Chine ou la Russie, au détriment de la menace posée par les insurrections du type de celles en Irak et en Afghanistan.

Il s’agit enfin de ne plus tolérer retards et surcoûts. En 2008, les 96 plus gros contrats de défense américains présentaient un dépassement budgétaire de 25% par rapport aux estimations initiales, selon la Cour des comptes américaine (GAO).

Le sénateur républicain John McCain, le plus haut responsable républicain à la commission des Forces armées du Sénat, a dit "soutenir fortement" lundi les restructurations voulues par M. Gates.

Le sénateur républicain de l’Oklahoma (sud) James Inhofe, en visite en Afghanistan, a en revanche protesté dans une vidéo posté sur internet contre les réductions budgétaires visant l’armée de Terre : "Le Congrès ne peut pas et ne doit tout simplement pas suivre", a-t—il dit.

"Je ne peux pas croire ce que nous avons entendu aujourd’hui. Ici en Afghanistan. Nous sommes ici en Afghanistan (...) et nous entendons cette annonce que nous coupons, je dirais que nous ravageons, notre armée", dit—il dans cette vidéo.

Le Pentagone doit obtenir pour 2010 un budget de 533,7 milliards de dollars (hors guerres en Irak et en Afghanistan), en hausse de 4% par rapport à 2009.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :