lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Technologie > Les premiers satellites Galileo s’appelleront GIOVE

Les premiers satellites Galileo s’appelleront GIOVE

Alcatel Alenia Space, via Futura-sciences.com

vendredi 11 novembre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

GIOVE (acronyme de Galileo In Orbit Validation Element) est le nom choisi pour les deux satellites en cours de préparation dans le cadre de la première étape de la phase de validation en orbite de Galileo ; celle-ci doit déboucher sur le déploiement complet du système européen de navigation par satellite Galileo.

Cette première étape du programme Galileo, qualifiée de Banc d’essai du système Galileo (GSTB), comprend le lancement de deux satellites afin de tester certaines technologies critiques en orbite, comme les horloges atomiques, ainsi que de nouveaux signaux de navigation spécifiquement mis au point pour ce programme.

GSTB-V2/A

GIOVE A, premier de ces deux satellites homonymes, a été présenté à la presse à l’issue de sa préparation dans les installations d’essai de l’ESTEC avant d’être envoyé au cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan), d’où il sera mis en orbite par un lanceur Soyouz fin décembre 2005.

GIOVE A est réalisé par Surrey Satellite Technology Ltd (GB). Il a pour mission de sauvegarder les fréquences attribuées à Galileo, valider des technologies fondamentales comme les horloges au rubidium, caractériser l’environnement orbital et expérimenter les signaux en utilisant deux canaux de transmission en parallèle.

GSTB-V2/B

GIOVE B subit ses derniers tests d’intégration chez Alcatel Alenia Space à Rome (Italie) et sera lancé en 2006, également de Baïkonour.

GIOVE B est développé par Galileo Industries, consortium européen comprenant Alcatel Alenia Space (France - Italie), Astrium GmbH (D), Astrium Ltd (GB) et Galileo Sistemas y Servicios (E). Il présente des caractéristiques complémentaires à GIOVE A et une capacité de transmission simultanée dans trois canaux.

Hommage à Galilée

Le nom de GIOVE est un hommage au travail accompli par Galilée (1564-1642), non seulement dans le domaine de l’astronomie, mais également dans celui de la navigation. Le 7 janvier 1610, ce célèbre scientifique, qui fut l’un des premiers à diriger son télescope vers la voûte céleste, a découvert les quatre premiers satellites de la planète Jupiter (Giove en italien).

C’est ainsi que les tables décrivant le mouvement de ces quatre satellites ont servi aux calculs de longitude en mer, comme à terre. La méthode mise au point par Galilée pour déterminer les longitudes grâce à l’observation des éclipses des satellites joviens a été au centre de la révolution qu’ont connue la navigation, la géodésie et la cartographie aux XVIIème et XVIIIème siècles.

JPEG - 40.5 ko

Vue d’artiste de GIOVE A, premier satellite de la phase de validation de Galileo Crédits : ESA


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :