mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Secrets militaires américains retirés de l’avion à Amsterdam

Secrets militaires américains retirés de l’avion à Amsterdam

Belga

vendredi 10 avril 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Des secrets militaires américains, qui se trouvaient à bord de l’avion turc qui s’est écrasé en février près d’Amsterdam, ont été retirés de l’épave à la demande de Boeing, a indiqué vendredi une source judiciaire, confirmant en partie des informations de presse.

Le soir du crash, "le parquet a donné l’ordre de retirer quatre ordinateurs portables de Boeing de l’avion", a indiqué Natasja Keijzer, porte-parole du parquet de Haarlem.

"Nous les avons ensuite remis à l’ambassade américaine, et 48 heures après l’accident ils étaient rendus à Boeing", a-t-elle précisé.

L’avionneur avait contacté peu après le crash l’ambassade des Etats-Unis à La Haye pour l’informer que quatre de ses employés, qui revenaient d’une mission en Turquie pour le compte du ministère américain de la Défense, se trouvaient à bord de l’avion, a expliqué la porte-parole.

"Selon Boeing, ils avaient avec eux 4 ordinateurs portables contenant des informations confidentielles et sensibles", a précisé Natasja Keijzer : "les Etats-Unis nous ont demandé de les leur rendre".

Selon le journal populaire De Telegraaf, les ordinateurs contenaient notamment des plans utilisés par Boeing pour la confection d’une station radar volante aux techniques très avancées, nommée "Peace Eagle", qui devait être montée dans un Boeing 737 pour l’armée de l’air turque.

Le quotidien affirme que des agents du FBI ont été dépêchés de Francfort en Allemagne, où ils sont stationnés, pour les mettre en sécurité mais la porte-parole du parquet a souligné qu’"aucun représentant du gouvernement américain n’est monté à bord".

Les quatre employés de Boeing sont morts dans l’accident d’avion qui avait fait neuf morts le 25 février. L’appareil de la Turkish Airlines, en provenance d’Istanbul, s’était écrasé à quelques centaines de mètres de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol à la suite d’un problème d’altimètre.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :