mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > La NSA intercepte les conversations au-delà des limites

La NSA intercepte les conversations au-delà des limites

Reuters

jeudi 16 avril 2009, sélectionné par Spyworld

logo

La NSA (Agence de sécurité nationale) a intercepté ces derniers mois des courriels et des conversations téléphoniques à une échelle qui dépasse les limites fixées l’an dernier par le Congrès, a rapporté mercredi le New York Times.

La NSA, assure le quotidien en citant des responsables des services de renseignement, effectue une "sur-collecte" des communications intérieures en Amérique.

"Il y a eu une série de réunions gouvernementales confidentielles ces dernières semaines en réponse à une controverse croissante que certains responsables redoutent de voir nuire à la crédibilité des efforts légitimes de collecte des renseignements", écrit le quotidien.

Le département de la Justice a reconnu mercredi des problèmes dans les opérations de surveillance de la puissante Agence de sécurité nationale, ajoutant cependant qu’ils ont été réglés.

Une loi adoptée par le Congrès en juillet 2008 autorise les agences de renseignement à espionner sans l’aval de la justice les conversations de suspects étrangers présumés hors des Etats-Unis.

Les détracteurs de cette loi jugent qu’elle permet une surveillance sans garde-fous des conversations téléphoniques ou des courriels des Américains qui communiquent avec ces "cibles" étrangères.

Le New York Times précise que "des enquêteurs parlementaires disent espérer déterminer si d’éventuelles violations de la vie privée d’Américains se sont produites".

Le journal n’a pas réussi à savoir dans quelle mesure l’agence avait activement espionné des Américains sans l’autorisation judiciaire requise ou simplement obtenu un accès à ces données.

La loi de juillet 2008 a été votée après une polémique de trois ans sur les écoutes conduites sans garde-fous par l’ancienne administration de George Bush. Elle a accordé une protection légale aux entreprises de télécommunications ayant participé à ce programme d’espionnage mis en place après les attentats du 11 septembre 2001.

(Mohammad Zargham, version française Jean-Stéphane Brosse)


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :