lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > "Le terrorisme islamiste est très actif en Europe"

"Le terrorisme islamiste est très actif en Europe"

Belga

vendredi 17 avril 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Les terroristes islamistes restent très actifs dans l’Union européenne, mais les services de sécurité ont été "très actifs" et ont déjoué de nombreux projets d’attentats en 2008, a déclaré jeudi un responsable d’Europol.

"Un seul attentat imputable au terrorisme islamiste a été commis dans l’UE en 2008, dans un restaurant au Royaume-Uni, mais la bombe a été déclenchée trop tôt et n’a fait qu’une victime, le terroriste", selon Mariano Simancas, directeur adjoint de l’Office européen de police, lors d’une conférence de presse à Bruxelles.

"Mais beaucoup de projets ont été déjoués", a-t-il précisé, citant l’Allemagne et l’Italie, et "187 personnes ont été arrêtées" pour leur implication dans ces projets, notamment "en France, au Royaume-Uni et en Espagne".

"La majorité sont des hommes. Ils étaient organisés en petites cellules autonomes et indépendantes, très mouvantes et cela reste préoccupant", a-t-il expliqué.

Ces terroristes se financent essentiellement en "détournant des fonds destinés à des organisations ou des associations caritatives" et "l’internet est leur outil de communication et de propagande", a-t-il indiqué.

"Seuls sept pays européens ont communiqué avoir été des cibles en 2008, mais la menace est ressentie par tous", a-t-il insisté. Le terrorisme islamiste - Europol parle de "terrorisme jihadiste" - n’est cependant pas la plus prévalente des formes de terrorisme.

Sur les 515 attaques ou projets d’attaques terroristes recensés dans l’UE en 2008 - pour lesquels 1.009 personnes ont été arrêtées -, 387 sont imputables au "terrorisme séparatiste", a souligné M. Simancas. La quasi-totalité d’entre eux, 98%, "étaient planifiés en Espagne et en France", a—t-il ajouté.

Un autre type d’actions est imputable à des "groupes d’extrême gauche, anarchistes", responsables de 28 attaques, en Espagne et en Grèce. Cinquante huit personnes arrêtées en 2008 pour des activités terroristes étaient liées à ces mouvances, a-t-il précisé. "Les services de sécurité et de police ont été très actifs" dans l’UE, mais "la menace terroriste demeure", a-t-il averti.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :