jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Le Moyen-Orient au secours du Rafale

Le Moyen-Orient au secours du Rafale

Guillaume Rameaux,

vendredi 17 avril 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Selon des sources proches du dossier, des pays du Moyen-Orient seraient prêts à passer la première commande étrangère de Rafale.

La carrière internationale du Rafale pourrait enfin être lancée au Moyen-Orient. Après les échecs successifs au Maroc, en Corée du Sud, à Singapour, ou encore en Arabie saoudite, l’exportation de l’avion de chasse français serait sur le point de démarrer.

Selon les spécialistes géopolitiques, l’avion de combat « multirôle », pourrait trouver un client dans les tout prochains mois dans cette région, qui entretient d’étroites relations diplomatiques, commerciales, et culturelles avec Paris.

Les experts de la défense sont unanimes : les Emirats arabes unis tiennent la corde pour devenir le premier marché du Rafale à l’export, où Dassault Aviation, son constructeur, espère placer une soixantaine d’appareils. Le Qatar et le Koweït pourraient eux aussi signer une commande à court terme.

La possibilité d’un contrat avec le Brésil, qui a noué un partenariat stratégique avec la France en décembre 2008, est également évoquée, mais à un horizon plus éloigné. Pour les plus optimistes, un contrat au Moyen-Orient pourrait être signé dès juin, lors du salon aéronautique du Bourget. Nicolas Sarkozy, en VRP de luxe, pourrait se réserver la primeur de l’annonce à l’occasion d’une visite prévue fin mai à Abou Dhabi, pour inaugurer une nouvelle base militaire française.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :