lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Les obsèques de Maurice Druon célébrées à Paris

Les obsèques de Maurice Druon célébrées à Paris

Nouvelobs.com

lundi 20 avril 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Nicolas Sarkozy et de nombreuses personnalités du monde politique et littéraire étaient présents pour rendre un dernier hommage à l’académicien mort à l’âge de 90 ans.

Les obsèques de l’académicien et ancien ministre Maurice Druon, décédé le 14 avril à l’âge de 90 ans, ont débuté lundi après-midi 20 avril par une messe célébrée en l’église Saint-Louis des Invalides à Paris. Le chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy, et de nombreuses personnalités du monde politique et littéraire étaient présents. Le Premier ministre François Fillon assistait également à la cérémonie. De même que le président du Conseil constitutionnel Jean-Louis Debré, le président du Sénat Gérard Larcher, la garde des Sceaux Rachida Dati et l’ancien ministre Simone Veil.

Sur la façade de l’église un portrait de l’académicien était accroché. Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuelle de l’Académie française et de nombreux académiciens étaient venus rendre un dernier hommage à l’écrivain.

Des honneurs militaires

Maurice Druon avait écrit les paroles du "Chant des Partisans" en mai 1943 avec son oncle Joseph Kessel. L’hymne de la résistance, dont la musique avait été composée par Anna Marly, sera interprété a cappella par le Choeur de l’armée française. La Garde républicaine devrait le jouer une nouvelle fois dans sa version instrumentale, quand le cercueil quittera les Invalides. Les honneurs militaires seront rendus à l’écrivain et résistant. A l’issue de la cérémonie religieuse. Nicolas Sarkozy doit prononcer un éloge dans la cour d’honneur des Invalides.

Ce gaulliste de la première heure avait été décoré plusieurs fois : Grand-croix de la Légion d’honneur, médaillé de la France Libre.

Un ardent défenseur de la langue française

L’auteur de la fresque historique "Les rois maudits" avait reçu le Prix Goncourt en 1948 pour "Les Grandes Familles". Sa défense ardente de la langue française, lui avait valu d’être élu en 1966 à l’Académie française. Il en a été le secrétaire perpétuel de 1985 à 1999.

Politiquement Maurice Druon était entré en 1977 au comité central du RPR après avoir été ministre des Affaires culturelles (1973-74) de Georges Pompidou. Il a aussi été membre du conseil politique du parti gaulliste de1979 à 1980. De mars 1978 à juin 1981 il avait été député à Paris. Il avait ensuite été élu à l’Assemblée des communautés européennes en juin 1979, mais avait démissionné un an plus tard.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :