mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Des pirates accèdent à des programmes du Pentagone

Des pirates accèdent à des programmes du Pentagone

Nouvelobs.com

mardi 21 avril 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Des cybercriminels auraient accès aux documents du projet de l’avion de chasse F-35, le programme d’armement le plus coûteux du Pentagone.

Des pirates informatiques se sont introduits dans le programme d’armement le plus coûteux du Pentagone, le projet de l’avion de chasse F-35, a affirmé mardi 21 avril le Wall Street Journal.

Selon des responsables du gouvernement américain actuels et passés, les pirates sont parvenus à copier des données relatives à ce programme d’une valeur de 300 milliards de dollars baptisé Joint Strike Fighter. Un acte de malveillance qui pourrait le rendre plus vulnérable.

Escalade des intrusions

Selon ces mêmes sources, d’autres intrusions ont été constatées, ces derniers mois, dans le système de contrôle aérien de l’armée de l’air américaine.

Par ailleurs, le Wall Street Journal avait déjà fait cas du piratage des ordinateurs utilisés pour la gestion du système de distribution d’électricité et d’autres infrastructures aux Etats-Unis. Cette dernière intrusion montre une augmentation significative depuis six mois des actions pirates qui ont pour but d’accéder à des données vitales pour la sécurité des Etats-Unis, bien qu’il puisse s’agir d’une plus grande vigilance conduisant à une meilleure détection, a indiqué un ancien responsable.

Un rapport accuse la Chine

Ce dernier, s’exprimant sous le couvert de l’anonymat, a estimé qu’"il n’y avait jamais rien eu de ce genre" avant cette effraction et que d’autres branches de l’armée ou encore des sociétés privées sous contrat, "tout ce qui fait marcher le pays", avaient aussi été touchées. La source et la gravité de cette intrusion n’était pas connues dans un premier temps. Les données les plus sensibles du programme Joint Strike Fighter sont censées être stockées dans des ordinateurs sans connexion à internet.

Toutefois, un ancien responsable, également cité anonymement, a fait allusion à la Chine. Récemment, un rapport du Pentagone a souligné que la guerre cybernétique faisait partie des priorités de Pékin, et que de nombreuses intrusions dans le réseau d’ordinateurs du gouvernement américain "semblent être venues" de Chine


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :