samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le chef du Renseignement égyptien en Israël

Le chef du Renseignement égyptien en Israël

AFP

mercredi 22 avril 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le chef des services de renseignements égyptiens Omar Souleimane est arrivé mercredi en Israël, où il devait rencontrer le Premier ministre Benjamin Netanyahu, pour la première fois depuis son entrée en fonction début avril, a-t-on appris de sources officielles.

M. Souleimane, en charge des dossiers israélien et palestinien en Egypte, a entamé ses discussions par des entretiens avec le ministre travailliste de la Défense, Ehud Barak, dans un hôtel de Jérusalem, a indiqué le ministère de la Défense.

Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères n’était pas en mesure de confirmer à l’AFP une éventuelle rencontre de M. Souleimane avec le chef de la diplomatie Avigdor Lieberman, du parti ultra-nationaliste Israël Beiteinou.

0 Le vice-ministre des Affaires étrangères, Danny Ayalon, avait assuré dimanche à la radio militaire qu’une telle rencontre aurait lieu.

Le 2 avril, le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Aboul Gheit, avait déclaré qu’il ne serrerait pas la main d’Avigdor Lieberman s’il le rencontrait.

M. Lieberman avait provoqué une polémique avec l’Egypte en affirmant en octobre que le président Hosni Moubarak pouvait "aller au diable" en raison de son refus d’effectuer une visite officielle en Israël.

Il avait par ailleurs avancé par le passé la possibilité de bombarder le barrage d’Assouan, sur le Nil, dans l’hypothèse d’une guerre avec l’Egypte.

Dans un apparent souci d’apaisement, M. Lieberman a affirmé récemment que l’Egypte était un "partenaire important" et un "élément stabilisateur dans la région".

Le général Souleimane est le principal intermédiaire entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas en vue de la libération d’un soldat israélien détenu à Gaza contre des centaines de prisonniers palestiniens.

A ce titre, M. Netanyahu a nommé mercredi le chef du Shin Bet, les services de sécurité intérieurs israéliens, comme son envoyé spécial en charge des négociations sur les prisonniers en remplacement d’Ofer Dekel, qui a démissionné mardi de ce poste.

Israël et le Hamas se sont rejeté en mars la responsabilité de l’échec du dernier round de négociations sous les auspices de l’Egypte sur un tel échange.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :