mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Défense : Héroux-Devtek profitera des dépenses américaines

Défense : Héroux-Devtek profitera des dépenses américaines

La Presse Canadienne

mercredi 22 avril 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Les sociétés aéronautiques canadiennes, particulièrement Héroux-Devtek (HRX), peuvent pousser un soupir de soulagement compte tenu des nouvelles règles de l’administration Obama sur les dépenses prioritaires du secteur de la défense qui seront mises en place au cours de la prochaine année, a estimé mardi un analyste de l’industrie.

La proposition d’augmenter de quatre pour cent le budget de la défense des États-Unis devrait apaiser les craintes des investisseurs qui craignaient de voir les dépenses militaires américaines diminuer de manière significative, a affirmé l’analyste Cameron Doerksen, de la firme Versant Partners.

Le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, a fait part plus tôt ce mois-ci, des dépenses prioritaires de son gouvernement dans le domaine de l’aéronautique. Parmi celles-ci, il a annoncé que Washington soutiendrait le F-35 Joint Strike Fighter.

M. Gates a suggéré aux forces américaines d’acheter 30 exemplaires de première génération des chasseurs tactiques pour la somme de 11,2 milliards $ US, d’ici la fin de l’année fiscale 2010. L’an dernier, l’administration américaine avait annoncé qu’elle ferait l’acquisition de 14 de ces appareils, pour la somme de 6,8 milliards $ US.

Il s’agit d’une bonne nouvelle pour la société montréalaise Héroux-Devtek et pour la torontoise Magellan Aerospace (MAL), qui fabriquent plusieurs pièces de l’appareil F-35, qui est toujours en développement.

Héroux-Devtek, qui fabrique des trains d’atterrissage, pourrait voir son chiffre d’affaires grimper de plus de 100 millions $ grâce à ce programme, selon Cameron Doerksen, qui estime que cela pourrait signifier une augmentation de 15 millions $ dès la mise en production.

Pour Magellan, ce contrat pourrait représenter 1 million $ par appareil.

Autre nouvelle positive pour les entreprises canadiennes de cette industrie : le désir exprimé par les États-Unis de dépenser 500 millions $ US dans le domaine de l’aéronautique et de soutenir la construction d’un plus grand nombre d’hélicoptères. Ceci pourrait donner un coup de pouce à Northstar Aerospace (NAS) ainsi qu’à Vector Aerospace (RNO), même si l’impact financier de cette aide sera minime, selon l’analyste.

L’importance accordée par l’administration américaine aux hélicoptères militaires est néanmoins intéressante pour Héroux-Devtek, qui développe et fabriquera les trains d’atterrissages pour le CH-53K.

La réduction de la production du F-18, la fin du programme du F-22 et l’achèvement du programme du pont aérien du C-17 représentent cependant des mauvaises nouvelles pour les sociétés canadiennes, mais l’impact de ces décisions n’est pas aussi important que les potentielles retombées des autres programmes annoncés, a estimé M. Doerksen.

La production globale du F-18 ne devrait toutefois pas changer énormément puisque l’Australie achète l’appareil. Cela devrait compenser pour la baisse de 31 pour cent des acquisitions en provenance des États-Unis.

Héroux-Devtek pourrait être affecté de manière négative par la décision de Boeing de diminuer la production de son gros porteur commercial, le Boeing 777, à cinq par mois à partir de juin 2010. Cette réduction, occasionnée par la décision de certains clients de reporter leur achat, pourrait faire perdre à Heroux des revenus de 10 à 15 millions $ par année, ou plus de 4,4 pour cent de ses revenus de 336 millions $.

La décision de Bombardier (BBD.B) de réduire la production de ses jets régionaux et d’affaires pourrait également faire mal au fabricant de trains d’atterrissage. Toutefois, cet impact est difficile à évaluer puisqu’Héroux demeure également un fournisseur du populaire avion Q400 à turbopropulsion de Bombardier, dont la production est prévue d’augmenter.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :