lundi 20 octobre 2014

Accueil du site > Technologie > Le satellite GIOVE-B du système Galileo fête sa première année en (...)

Le satellite GIOVE-B du système Galileo fête sa première année en orbite

EADS

mardi 28 avril 2009, sélectionné par Spyworld

logo

- Démonstration par Astrium de la faisabilité technique de Galileo
- Mesures sur le long terme de la qualité du signal
- Les horloges atomiques de haute précision fournissent des performances optimales

Le satellite de navigation GIOVE-B achève avec succès sa première année en orbite. Fabriqué par une équipe industrielle emmenée par Astrium sous contrat de l’Agence spatiale européenne (ESA), GIOVE-B est la seconde mission de démonstration en orbite dédiée au système européen de navigation par satellite Galileo.

Reinhold Lutz, Directeur de l’activité Navigation chez Astrium, a déclaré : « Le succès de GIOVE-B démontre l’expertise d’Astrium en matière de développement de satellites de navigation complexes. Cette mission a permis aux ingénieurs de tester en orbite les nouvelles technologies requises pour la constellation Galileo qui ouvriront la voie à ce système de navigation vital pour l’avenir économique et technologique de l’Europe ».

GIOVE-B (500 kg) a été lancé en orbite terrestre moyenne (MEO) à bord d’une fusée Soyouz depuis le Cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, le 27 avril 2008. Au terme d’une intensive campagne d’essais en orbite, le satellite a été déclaré totalement opérationnel en juillet dernier.

Depuis lors, GIOVE-B a transmis ses signaux de navigation probatoires à des récepteurs répartis au sol tout autour de la Terre, ce qui permet aux ingénieurs et chercheurs de mesurer la qualité du signal sur le long terme. GIOVE-B est notamment le premier satellite à émettre, depuis l’espace, un signal utilisant la norme de modulation MBOC (Multiplexed Binary Offset Coding), préfigurant ainsi sa future utilisation par les satellites du système Galileo.

Le satellite GIOVE-B compte à son bord trois horloges atomiques de haute précision, comprenant un maser passif à hydrogène - la référence temporelle la plus pointue jamais exploitée en orbite, d’une précision supérieure à une nanoseconde par jour. Le comportement en orbite du maser s’est révélé remarquable, confirmant que cette technologie et d’autres tout aussi cruciales fourniront les très hautes performances attendues du système Galileo.

Astrium a assuré la maîtrise d’œuvre et la responsabilité de la charge utile de navigation du satellite GIOVE-B respectivement en Allemagne et au Royaume-Uni. Thales Alenia Space (Italie) a contribué à l’assemblage, à l’intégration et aux tests du satellite.

Programme conjoint de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) et de l’Union Européenne, la constellation Galileo comptera 30 satellites dédiés, couplés à un réseau de soutien au sol, qui offriront aux utilisateurs une navigation par satellite d’une précision de localisation de moins d’un mètre. Galileo devrait être totalement opérationnel en 2013.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :