lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Informatique > Sécurité Informatique > Des pirates informatiques ont eu accès au système de contrôle (...)

Des pirates informatiques ont eu accès au système de contrôle aérien

Nouvelobs.com

samedi 9 mai 2009, sélectionné par Spyworld

logo

C’est ce que révèle un audit du gouvernement américain qui craint une cyberattaque. Selon lui, la modernisation par le recours à des logiciels "comporte inévitablement un risque accru" sur la sécurité des réseaux.

Des pirates informatiques se sont introduits à plusieurs reprises dans le système de contrôle du trafic aérien des Etats-Unis au cours des dernières années, révèle samedi 9 mai, un audit du gouvernement américain disponible sur internet. L’étude met également en garde contre le recours à des logiciels auxquels tout le monde peut avoir accès et le fait de se reposer de plus en plus sur la technologie d’internet, ce qui affaiblit les réseaux.

Cyberattaques

L’audit révèle également qu’un ordinateur de l’autorité de l’aviation civile américaine (FAA) a été la cible d’une attaque en février 2009. Les pirates ont ainsi pu obtenir des renseignements personnels sur 48.000 employés actuels et passés de la FAA, En 2006, la FAA avait été obligée de fermer plusieurs de ses systèmes de contrôle aérien en Alaska, en raison d’une attaque virale qui s’est propagée par internet.

Le rapport explique que la protection contre les cyberattaques "nécessite une attention accrue, car (la FAA) s’est tournée de plus en plus vers des logiciels disponibles dans le commerce et des applications basées sur le protocole IP (Internet protocol) pour moderniser ses systèmes de contrôle aérien".

Risque accru

Or, si l’utilisation de ces technologies améliore l’efficacité, elle "comporte inévitablement un risque accru". Certains pirates pourraient profiter de la vulnérabilité du réseau de la FAA pour installer des codes malveillants dans les ordinateurs, selon l’audit. Il cite un test de sécurité qui a identifié 763 failles permettant à un pirate d’avoir directement accès à un système informatique pour en prendre, par exemple, le contrôle à distance.

Audit

Une porte-parole de la FAA, Laura Brown, citée par le Wall Street Journal, a rejeté certaines des conclusions de l’audit, y compris l’explication de l’incident de 2006 en Alaska. L’audit a été mené par un responsable du ministère américain des Transports et rendu public cette semaine. Il a été diffusée sur internet par l’agence d’informations en ligne CNET.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :