lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Le Congrès américain conteste la précision des comptes-rendus de la (...)

Le Congrès américain conteste la précision des comptes-rendus de la CIA

AP

mercredi 20 mai 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Un haut responsable démocrate a mis en doute mardi l’exactitude des comptes-rendus faits par la CIA de commissions d’enquêtes sur ses méthodes d’interrogatoire musclés.

Le président de la Commission du budget de la Chambre des représentants, David Obey, a noté que la centrale de renseignement avait noté parmi les présents à une commission un assistant qui s’était vu refuser l’entrée. La CIA s’en tient à son compte-rendu de la séance.

Dans une lettre adressée lundi au directeur de la CIA, Leon Panetta, David Obey conteste la présence à une séance de septembre 2006 d’un assistant, Paul Juola. Les parlementaires avaient évoqué au cours de cette audience 13 méthodes d’interrogatoire utilisées par les services de renseignement.

L’agence affirme rédiger ses compte-rendus à partir des notes, et des souvenirs de ses agents. Le Congrès juge ses propres résumés des séances plus exacts. L’enjeu est de savoir quand les parlementaires démocrates ont été informé des tortures pratiquées par l’agence, et si ils se sont tus à l’époque.

L’ex sénateur de Floride Bob Graham a signalé à l’Associated Presss qu’il avait été inscrit comme participant à quatre séances, alors que son agenda personnel en recense trois.

Dans une lettre adressée par le directeur de la CIA Leon Panetta aux parlementaires américains, celui-ci estime qu’il revient au Congrès de déterminer si les notes rédigées par le personnel de l’agence, à l’époque où des parlementaires ont reçu des informations sur le sujet, étaient exactes.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :