dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > La CIA aurait créé des centres antiterroristes à l’étranger

La CIA aurait créé des centres antiterroristes à l’étranger

Le Monde, avec AFP et Reuters

vendredi 18 novembre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Le Washington Post a révélé, vendredi 18 novembre, dans une enquête, que la CIA a créé dans plus d’une vingtaine de pays des centres gérés conjointement avec les services de renseignement locaux et destinés à la lutte antiterroriste.

Ces centres de renseignement antiterroristes (CTIC) existent dans plus d’une vingtaine de pays, selon le quotidien, qui a recueilli les témoignages d’anciens ou actuels responsables de services secrets du monde entier. Ils sont toutefois différents des prisons fantômes, ou "sites noirs", gérées par la CIA dans huit pays étrangers, souligne le Post.

"ÉVOLUTION FONDAMENTALE DE LA CIA"

Dans ces structures, agents américains et locaux travaillent côte à côte pour traquer les suspects et leurs réseaux, avec des financements et des technologies apportés par la centrale américaine. Le journal ajoute que la CIA dispose d’installations de ce type en Europe, au Proche-Orient et en Asie. L’Indonésie et l’Ouzbékistan comptent l’un de ces centres, indique le quotidien, qui rappelle également que la France abrite de son côté un quartier général multinational baptisé Alliance, qui monte des opérations dans le monde entier.

Dans un témoignage à huis clos devant le Congrès américain, un responsable des opérations de la CIA a expliqué que pratiquement toutes les captures ou éliminations de suspects depuis le 11-Septembre - plus de 3 000 en tout - s’étaient faites en collaboration avec des services étrangers. Ils étudient également les moyens de priver le réseau Al-Qaida de ses soutiens.

Les centres ont été mis sur pied par l’ancien directeur de la CIA, George Tenet, qui a fait évoluer l’activité de l’agence américaine en misant beaucoup sur la coopération avec les services étrangers. Ils s’inscrivent dans une "évolution fondamentale et permanente de la mission de la CIA, qui a débuté peu après les attentats de 2001".

Les CTIC suivent le modèle des agences anti-drogue mises sur pied par la CIA dans les années 1980 en Amérique latine et en Asie. Ces organismes court-circuitaient la police et les renseignements, avec la participation d’agents locaux nommés spécialement par les gouvernements et séparés de leur institution d’origine.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :