jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Collaboration sans précédent entre le Pakistan et l’Inde, aidés par (...)

Collaboration sans précédent entre le Pakistan et l’Inde, aidés par les USA

AFP

jeudi 21 mai 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le Pakistan et l’Inde, les deux voisins ennemis, ont initié une collaboration sans précédent en matière de renseignement sous la supervision des Etats-Unis, écrit jeudi le Wall Street Journal.

Un responsable américain du renseignement a confirmé à l’AFP que Washington menait d’importants efforts pour améliorer la communication entre les deux pays, alors que les Etats-Unis cherchent à démontrer à Islamabad que la menace talibane est supérieure à celle de l’Inde.

"La CIA a pressé le Pakistan et l’Inde de partager plus d’informations en matière d’anti-terrorisme, et l’Agence continue de jouer un rôle-clé depuis les attentats de Bombay en encourageant des échanges productifs", a expliqué ce responsable, sous couvert de l’anonymat.

L’Agence centrale du renseignement américain a notamment fait en sorte que les deux puissances nucléaires puissent partager des informations sur l’organisation islamiste armée pakistanaise Lashkar-e-Taiba (LeT), accusée d’avoir fomenté les sanglants attentats de Bombay en novembre 2008, qui ont fait 174 tués, dont neuf des dix assaillants.

Un responsable de l’agence pakistanaise du renseignement (ISI) a confirmé au WSJ que l’Inde et le Pakistan avaient échangé "nombre" d’informations sur ces attentats et travaillaient désormais directement ensemble, tout en tenant la CIA informée.

Les Etats-Unis partagent aussi leurs renseignements avec le Pakistan, et de temps en temps avec l’Inde selon le journal, sur la localisation des chefs talibans en guerre avec le gouvernement pakistanais, alors qu’Islamabad a lancé une vaste offensive contre les insurgés dans la vallée de Swat.

D’après le WSJ, Washington fournit aussi à New Delhi des informations sur la politique pakistanaise de lutte contre le terrorisme, après accord d’Islamabad. Des renseignements sont notamment fournis sur les avancées contre les rebelles dans la vallée de Swat, dans le nord-ouest du Pakistan.

Si Washington ne se fait "guère d’illusion" sur sa capacité à effacer des années de suspicion entre les deux pays, des progrès ont été réalisés, a confié un responsable américain au quotidien.

"J’aimerais beaucoup voir les gouvernements pakistanais et indien renouer avec des mesures visant à établir la confiance, et reprendre le dialogue sur le Cachemire ou sur d’autres points de désaccord", a déclaré mercredi une haute responsable du Pentagone, Michele Flournoy, lors d’une rencontre avec la presse.

"Je pense que cela aiderait le gouvernement et les militaires pakistanais à se focaliser sur la menace existentielle la plus pressante qui pèse sur eux, et qui vient de l’intérieur", a-t-elle ajouté, en référence aux talibans.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :