dimanche 10 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Complot terroriste déjoué à New York

Complot terroriste déjoué à New York

C.J., le Figaro, avec AFP et AP

jeudi 21 mai 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le FBI a arrêté mercredi soir quatre hommes soupçonnés de préparer un attentat à la bombe contre une synagogue du Bronx et contre des avions militaires de la garde nationale.

Sept ans et demi après le 11 septembre 2001, New York reste une cible pour les terroristes islamistes. Le FBI a arrêté mercredi quatre hommes soupçonnés de préparer un attentat à la bombe contre une synagogue du Bronx et contre des avions militaires de la garde nationale. Ces interpellations surviennent après une opération longue et discrète de filature qui aura duré plus d’un an et qui a commencé à Newburgh, une petite ville située à quelque 110km au nord de New York, d’où sont originaires les suspects.

Selon les autorités, les suspects, tous musulmans - certains s’étant convertis en prison-, avaient prévu de faire exploser une voiture bourrée de plastic C-4 devant une synagogue et un centre communautaire juif du quartier de Riverdale, dans le Bronx. Ils avaient également l’intention de viser avec des missiles guidés Stinger des avions militaires sur la base aérienne de la Garde nationale de l’Etat de New York à Newburgh. Les quatre terroristes présumés qui tentaient de se procurer des armes ont commis l’erreur de contacter un informateur du FBI. Le bureau fédéral d’enquête a alors placé ces hommes sous une surveillance étroite et leur ont même fourni via l’informateur un missile sans mise à feu et du C-4 inerte.

D’ailleurs c’est en flagrant délit qu’ils ont été interpellés mercredi, révèle le New York Times. Les quatre hommes nés aux Etats-Unis, d’origine arabe pour trois et haïtienne pour le dernier, venaient d’installer des explosifs inertes, ceux donnés par le FBI- dans deux voitures piégées devant la synagogue et le centre communautaire de Riverdale. Les terroristes présumés comptaient faire détonner les charges à l’aide de téléphones portables une fois arrivés sur la base de Newburgh afin de réaliser une attaque coordonnée de grande envergure. Leur complot est d’ailleurs l’un des plus importants à être déjoués ces dernières années et le premier depuis que l’administration Obama est arrivée au pouvoir.

Bouleversés par le conflit afghan

La guerre en Afghanistan serait à l’origine du complot. Les parents de l’un des suspects James Cromitie vivent en Afghanistan. Le jeune homme s’est dit bouleversé par la guerre qui s’y déroulait et par le fait que de nombreux musulmans soient tués en Afghanistan et au Pakistan par les forces américaines. James Cromitie a ainsi confié à l’informateur du FBI vouloir « quelque chose en Amérique », ajoutant à regret que la cible idéale, le World Trade Center, avait déjà été abattue par al-Qaida le 11 septembre 2001.

Les quatre terroristes présumés doivent comparaître ce jeudi devant le tribunal fédéral de White Plains, dans la banlieue de New York. Ils encourent de 25 ans de prison à la réclusion perpétuelle.

« C’est une enquête longue et bien préparée et elle montre la réalité de la menace que fait planer les terroristes de l’intérieur », a souligné le parlementaire républicain Peter King, membre de la Commission de la Sécurité intérieure de la Chambre des représentants De son côté, le sénateur démocrate de New York Charles Schumer a estimé que s’il ne devait qu’une seule bonne nouvelle dans cette affaire est « ce groupuscule était relativement peu organisé, qu’il a été infiltré très tôt et qu’il n’avait aucun contact avec d’autres organisations ».


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :