jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Les terroristes présumés de New York devant la justice

Les terroristes présumés de New York devant la justice

AFP

vendredi 22 mai 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Trois des quatre terroristes présumés arrêtés mercredi, et suspectés d’avoir planifié des attaques contre une synagogue de New York, ont comparu aujourd’hui devant un tribunal. Une nouvelle audience est prévue pour le 5 juin.

Trois des quatre hommes accusés d’avoir voulu poser des bombes dans deux synagogues de New York et d’attaquer des objectifs militaires ont été décrits au tribunal jeudi comme des fanatiques "avides de semer la mort".

"Il s’agit d’hommes extrêmement violents", a affirmé le procureur Eric Snyder après que les trois Américains menottés et enchaînés eurent été déférés au tribunal de White Plains, au nord de New York. "Ce sont des gens avides de tuer des Juifs", a-t-il ajouté.

Les trois suspects, James Cromitie, David Williams and Onta Williams, ont été arrêtés tard dans la soirée de mercredi, avec un complice, alors qu’ils venaient de poser devant deux synagogues du Bronx (nord de New York) ce qu’ils pensaient être des bombes, en fait des leurres qui leur avaient été procurés par un agent infiltré du FBI.

Le quatrième homme qui se trouvait avec eux, Laguerre Payen, un Haïtien, a été blessé pendant l’arrestation par du verre brisé, a indiqué son avocat. Il devait comparaître plus tard dans la journée, après avoir reçu des soins.

Les quatre accusés avaient également l’intention de tirer sur des avions militaires stationnés sur la base de la garde nationale à l’aéroport de Stewart à Newburgh, New York, avec des missiles sol-air Stinger, selon le parquet.

La juge Lisa Smith a ordonné leur incarcération et fixé une prochaine audience préliminaire au procès au 5 juin.

Le procureur a accusé les terroristes présumés de vouloir "détruire des appareils de l’armée de l’air et tuer des militaires", et de "comploter en vue d’une tuerie massive".

Selon le magistrat, James Cromitie, un homme de 53 ans qui a déjà séjourné à 27 reprises en prison, "s’est plaint du fait que la plus belle cible a déjà été atteinte", une allusion aux gratte-ciel du World Trade Center, détruits le 11 septembre 2001.

Il a décrit David Williams comme le cas le plus difficile. "C’est peut-être choquant, mais dans un groupe d’hommes extrêmement violents, il se distingue", a dit Eric Snyder.

David Williams, alias Daoud selon l’acte d’accusation, secouait fréquemment la tête pendant l’audience.

Pendant leur comparution, les trois hommes portaient les jeans et les blousons à capuche qu’ils avaient sur eux au moment de leur arrestation.

Leur complot présumé a été déjoué après une opération menée pendant un an par le FBI au moyen d’un agent infiltré qui était l’interlocuteur de la bande et leur a procurés notamment les fausses bombes.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :