mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > L’armée britannique embarrassée par la perte d’informations (...)

L’armée britannique embarrassée par la perte d’informations confidentielles

Le Monde

lundi 25 mai 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Usage de drogue, recours à des prostituées, aventures extraconjugales, dettes, problèmes de santé : les résultats d’enquêtes internes sur environ 500 membres de la Royal Air Force, l’armée de l’air britannique, ont été volés en septembre dernier, révèle ce matin la BBC.

En septembre 2008, l’armée avait reconnu que des disques durs avaient été subtilisés sur la base d’Innsworth, dans le Gloucestershire, deux semaines après le vol. A l’époque, elle avait affirmé que les disques contenaient les adresses et coordonnées bancaires de 50 000 militaires. Mais on y trouvait également les résultats d’enquêtes internes approfondies sur la vie privée de plusieurs centaines de soldats, pour certains de haut rang. Les fichiers, qui n’étaient pas encryptés, contiennent par exemple les noms complets des maîtresses de plusieurs militaires.

Ces enquêtes avaient été diligentées pour vérifier si l’armée pouvait accorder l’accès à des informations secret-défense à ces militaires. La Royal Air Force mène une enquête approfondie sur d’éventuelles "faiblesses personnelles" de ses effectifs avant de leur accorder l’accès à des informations classées sensibles, précisément pour éviter que l’on puisse faire pression sur eux.

L’information a finalement été révélée après qu’un ancien officier eut déposé une demande d’accès à un mémorandum du ministère de la défense, obtenu grâce au Freedom of Information Act qui permet à tout citoyen de demander à consulter tout document public. Le mémorandum conclut que "ces informations fournissent une excellente liste de cibles potentielles pour un service de renseignement étranger, les journalistes d’investigation et les maîtres chanteurs". Le mémorandum, dont la BBC doit diffuser de larges extraits ce soir, montrerait que l’information avait également été cachée au ministre de la défense.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :