dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Inde : le Rafale de Dassault réintégré à un appel d’offres à 12 (...)

Inde : le Rafale de Dassault réintégré à un appel d’offres à 12 milliards de dollars

AFP

lundi 25 mai 2009, sélectionné par Spyworld

logo

L’avion Rafale de Dassault Aviation a été réintégré à un appel d’offres de 12 milliards de dollars lancé par l’Inde pour acheter 126 chasseurs, une compétition dont l’appareil français avait été exclu par New Delhi en avril, a annoncé lundi un responsable.

"Dassault Aviation a été autorisé à placer son Rafale pour des essais", a indiqué à l’AFP un responsable du ministère de la Défense, ajoutant que la décision avait été prise la semaine dernière.

L’avion de combat français avait été exclu il y a cinq semaines d’un appel d’offres "parce que, lors des évaluations techniques, Dassault Aviation n’a pas rempli tous les critères requis", avait annoncé à l’époque un responsable du ministère de la Défense.

Le groupe français avait alors assuré ne pas avoir été officiellement informé.

"La décision de le replacer dans l’appel d’offres a été prise après que la société eut apporté les réponses qui nous manquaient", a précisé le fonctionnaire indien.

La décision définitive revient toutefois officiellement au ministère de la Défense, dont le titulaire A.K. Antony a été reconduit dans ses fonctions ce week-end lors de la formation d’un nouveau gouvernement conduit par le Parti du Congrès du Premier ministre Manmohan Singh après sa victoire aux législatives.

Lors du rejet du Rafale, le responsable de la Défense avait évoqué "beaucoup de raisons, dont le coût relativement élevé de l’avion" en assurant que "Dassault (...) était hors jeu de manière permanente".

Dassault Aviation participait depuis l’été 2007 avec son Rafale —jamais exporté— à cet appel d’offres de 12 milliards de dollars que l’Inde a lancé pour acheter 126 avions de combat et moderniser son armée de l’air.

La bataille se joue aussi entre le russe MiG et ses MiG-35 et MiG-29, les américains Boeing, avec son F/A-18E/F Super Hornet, et Lockheed Martin avec le F-16, ainsi qu’entre l’Eurofighter Typhoon européen d’EADS, de BAE Systems et de Finmeccanica et le Gripen du suédois Saab.

Selon des sources indiennes, les groupes américains font la course en tête.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :