lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Armement : la Russie cède ses positions en Inde (Nezavissimaïa (...)

Armement : la Russie cède ses positions en Inde (Nezavissimaïa gazeta)

RIA Novosti

mardi 26 mai 2009, sélectionné par Spyworld

logo

La Russie risque de perdre un contrat de livraison en Inde d’avions ravitailleurs pour une somme de près d’un milliard de dollars, lit-on mardi dans le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

La situation actuelle pourrait également remettre en question le développement des autres domaines de la coopération bilatérale militaire et technique.

Le journal Hindustan Times indique que les forces aériennes du pays ont conclu suite à six ans d’exploitation des Il-78 que les ravitailleurs russes ne répondaient pas à leurs exigences. Les militaires indiens envisagent donc d’acquérir des avions de ravitaillement A330 MRTT. Ces appareils sont depuis longtemps utilisés par les forces aériennes de Grande-Bretagne, d’Australie, d’Arabie Saoudite et des EAU.

"La capacité du marché indien ne cesse de croître, mais se sont les autres exportateurs et pas la Russie qui en profitent", estime Rouslan Poukhov, directeur du Centre d’analyse des stratégies et des technologies. "Les livraisons russes en Inde augmentent en valeur absolue, mais la part relative des exportateurs russes sur le marché indien ne fait que reculer".

La raison objective de la chute de la part russe du marché indien réside, selon lui, dans le fait que le prix de revient de l’armement russe s’accroît aujourd’hui très rapidement, en se rapprochant de celui des équivalents occidentaux. "L’Inde a été peu touchée par la crise économique et elle a les moyens d’acheter des armes. Le bas prix ne constitue plus une ses exigences principales. Les Indiens achètent actuellement des systèmes très coûteux, auparavant trop cher pour tout le monde sauf, par exemple, les pays du golfe Persique", affirme-t-il.

Un facteur subjectif pourrait être, selon M. Poukhov, l’échec de certaines compagnies russes sur le marché indien. "L’Inde a notamment acheté des avions de transport américains C-130J à cause du retard dans la conception de l’avion de transport russo-indien MTA pris par une entreprise russe. La même compagnie est également responsable de l’annulation d’un contrat de modernisation d’avions de patrouille maritime", souligne l’expert.

Aujourd’hui, la question principale concerne l’accord de livraison en Inde de 126 avions polyvalents de combat pour une somme de 9 milliards de dollars. "La Russie a été considérée ici jusqu’à tout récemment comme le favori. Les problèmes des autres contrats se répercutent cependant de manière très négative sur les perspectives de cet appel d’offres", résume M. Poukhov.

Ce texte tiré de la presse russe n’engage pas la responsabilité de RIA Novosti.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :