lundi 16 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Exercice de défense civile géant en Israël

Exercice de défense civile géant en Israël

AP

lundi 1er juin 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Israël a commencé dimanche le plus important exercice de défense civile de son histoire afin de préparer la population à une éventuelle guerre, dans le contexte actuel de fortes tensions avec l’Iran.

La manoeuvre, baptisée "Turning Point III", durera cinq jours. Elle comportera notamment des simulations de tirs de roquettes et missiles sur des villes israéliennes ainsi que des exercices d’entraînement des soldats, des équipes de secours et des civils, y compris pour une éventuelle attaque non conventionnelle. Le cabinet de sécurité, de son côté, s’entraînera aux réunions d’urgence.

Les sirènes d’alerte aux attaques aériennes doivent ainsi sonner mardi dans tout le pays, et, pour la première fois, l’ensemble de la population devra s’entraîner à se réfugier dans les abris.

Cet exercice géant intervient dans une période de fortes tensions entre l’Etat hébreu et l’Iran, mais le ministre israélien de la Défense Ehoud Barak a affirmé dimanche qu’il n’avait "pas été créé en réponse aux événements des derniers mois et semaines" mais après la guerre de 2006 au Liban.

Israël n’a cependant pas exclu une intervention militaire contre l’Iran, qui développe des missiles à longue portée et un programme nucléaire soupçonné de comporter un volet militaire clandestin. Les autorités se sont efforcées dimanche de rassurer les voisins arabes, et notamment la Syrie et le Liban, qui craignent que l’exercice ne serve de couverture à une attaque militaire.

Il s’agit uniquement d’un exercice "de routine", a insisté M. Barak. "Nous avons le devoir de défendre Israël, ses villes et installations face à la possibilité d’attaques de missiles, roquettes et autres armes", a-t-il dit. "Je crois que le fait qu’Israël se prépare d’exercice en exercice et soit capable de mieux protéger ses citoyens abaisse les chances que nous devions utiliser de tels outils", a-t-il encore affirmé.

Les exercices de type "Turning Point" ont été mis en place à la suite de la guerre contre le Hezbollah libanais à l’été 2006, lors de laquelle près de 4.000 roquettes Katioucha avaient atteint le sol israélien, selon la Défense. L’expérience avait alors prouvé que la défense civile, les abris contre les bombes et les alertes à l’attaque aérienne n’étaient pas suffisamment préparés.

Des exercices similaires ont été conduits en 2007 et 2008, mais l’armée affirme que celui entamé dimanche est "le plus important et le plus complet à ce jour". Pendant l’exercice de l’an dernier, les sirènes étaient restées désespérément muettes dans certains quartiers de Tel Aviv et Jérusalem. Un centre de commandement de la défense civile doit être inauguré cette année.

"Nos ennemis nous ont montré il y a longtemps déjà qu’ils considéraient le front intérieur comme notre talon d’Achille", a expliqué à la radio le vice-ministre à la Défense Matan Vilnaï. "Cet exercice prouve que ce n’est pas le cas."


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :