jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Informatique > Sécurité Informatique > Vol de données non-chiffrées : des travailleurs du secteur caritatif (...)

Vol de données non-chiffrées : des travailleurs du secteur caritatif touchés

Vivien Derest, Réseaux & Télécoms

vendredi 5 juin 2009, sélectionné par Spyworld

logo

En Angleterre, la société de services NorthGateArinso s’est vu interdire l’accès aux données de 109 000 travailleurs du secteur caritatif. La raison : elle a perdu un ordinateur portable contenant des informations cruciales.

Nos voisins britanniques continuent de cultiver une grande transparence sur la perte de données lors de la disparition de PC portables, bandes magnétiques et autres clés USB. Cette fois-ci l’incident concerne le fournisseur de services informatiques NorthgateArinso. La société a été interdite d’accès aux données de près de 109 000 travailleurs du secteur caritatif par un organisme de retraite.

L’ordinateur portable non-chiffré contenait des détails à propos de plusieurs associations de logement et des organismes de bienfaisance. Il a été volé dans les bureaux de la société à Buckinghamshire (Grande Bretagne).

NorthgateArinso, qui fournit un système administratif au fond de retraite, utilisait cet ordinateur portable à des fins de développement, de formations et de tests de performances. L’ordinateur contenait des détails sur les membres de six des trente neuf régimes de pension.

Les données concernées sont : les noms, dates de naissance, adresses, numéros de sécurité sociale, détails des salaires, et informations bancaires. L’ordinateur était protégé uniquement par un mot de passe.

NorthgateArinso s’est vu interdire d’accéder à quelque détail que ce soit à propos des membres du fond de retraite. La société doit également supprimer toute information en sa possession. Elle livrera malgré tout le logiciel en question.

Le porte-parole de NorthgateArinso n’a pas pu expliquer les conséquences de cette interdiction sur le développement du logiciel. Il déclare "que la société regrettait cet incident, et avait changé sa politique en matière de stockage de l’information". Il ajoute : « Les données sont habituellement sur un mainframe. L’ordinateur portable a été volé dans une pièce fermée dans un bâtiment sécurisé. »

Lors d’un incident différent en octobre dernier, un ordinateur portable avait été volé à Deloitte. Celui-ci contenait les détails sur les régimes de retraite des personnels de BSkyB, Network Rail, et de la police des transports anglaise.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :