mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > L’advanced UAV en retard

L’advanced UAV en retard

Jean Guisnel, Le Point.fr

lundi 15 juin 2009, sélectionné par Spyworld

logo

En mai, EADS a remis aux gouvernements allemand, français et espagnol l’étude de "réduction de risque" concernant un gros (28 mètres d’envergure, plus de 7 tonnes) drone biréacteur, pouvant entrer en service en 2015. Mais un peu échaudés par les cinq années de retard du Harfang confié au même industriel, les gouvernements rechignent à s’engager dans les seules études pour lesquelles EADS réclame 1,5 milliard d’euros. Avant de facturer, sans doute lourdement, 45 drones (18 pour la France, 18 pour l’Allemagne et 9 pour l’Espagne).

Les Allemands - qui ont déjà acquis le Global Hawk américain - paraissent particulièrement dubitatifs et seraient tentés soit par le Predator, soit par le Harfang français, déployé en Afghanistan. De source proche de la Délégation générale pour l’armement, on indique être "très satisfait de ce système, qui marche bien et nous assure une vraie indépendance stratégique".


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :