lundi 18 décembre 2017

Accueil du site > Technologie > Le 48e SMAE promet d’être un bon millésime malgré la crise

Le 48e SMAE promet d’être un bon millésime malgré la crise

RFI

mercredi 17 juin 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le Salon mondial de l’Aéronautique et de l’Espace bat son plein au Bourget, dans la banlieue nord de Paris, où une foule d’aéronefs venus des quatre coins de la planète, réalisent des prouesses d’agilité, qu’ils soient civils ou militaires. C’est l’occasion d’annonces, de signatures de contrats souvent mirifiques et de bilans parfois très satisfaisants malgré la crise. Et le lanceur européen Ariane 5 n’échappe pas à la règle.

Si la crise affecte de très nombreux secteurs économiques sur la planète, elle ne semble guère toucher les grands opérateurs de satellites, qui ont, pour nombre d’entre eux, recours à la fusée européenne Ariane 5, pour déposer leurs engins sur orbite, si bien qu’Arianespace s’inscrit au premier rang mondial des lanceurs de satellites.

L’année 2008 a été pour elle, une excellente année avec six lancements et dix gros satellites de télécommunication et surtout le super-cargo de l’espace, ATV, vers la station spatiale internationale. Ce qui permet à Jean-Yves Le Gall, le président d’Arianespace, d’avoir un carnet de commandes de trente-cinq satellites à lancer, qui avec Ariane 5, qui avec les Soyouz russes, des fusées qui seront d’ailleurs bientôt lancées depuis Kourou, en Guyane, dès les premières semaines de l’année 2010.

Quant au futur du lanceur européen, cette Ariane 6, qui sera lancée dans les années 2020-2025, elle sera imaginée en fonction des caractéristiques des satellites de l’époque ; des satellites qui, de l’avis de Jean-Yves Le Gall, seront infiniment plus performants, mais pas forcément plus gros que ceux d’aujourd’hui ; ce qui nécessitera une Ariane 6, dite modulaire, autrement dit adaptable aux diverses charges à emporter, soit en rajoutant, soit en supprimant des étages-moteurs, qu’ils soient à poudre ou à liquide ; un peu comme Ariane 4 l’était en son temps, avant de céder la place au lanceur lourd, baptisé Ariane 5.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :