mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Le ministre de la Défense visite le 48e salon au Bourget

Le ministre de la Défense visite le 48e salon au Bourget

Ministère de la Défense

mercredi 17 juin 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Hervé Morin a visité mardi 16 juin le salon du Bourget. Après une présentation de l’espace Défense Hervé Morin a signé des contrats de performance avec trois pôles de compétitivité aéronautique et spatial pour un montant de 3,35 milliards d’euros.

Le ministre de la Défense Hervé Morin s’est rendu mardi 16 juin au 48ème salon international de l’aéronautique et de l’espace du Bourget. Il a été accueilli sur l’emplacement du ministère de la Défense par le Délégué général pour l’armement, Laurent Collet-Billon et le général Jean-Marc Denuel, sous-chef de la division « Plans » à l’état-major des armées. Les militaires et le personnel de la Délégation générale pour l’armement lui ont présenté la vingtaine d’animations de cet espace de 2000 m2, organisé autour des cinq fonctions stratégiques : connaître et anticiper , prévenir , intervenir , dissuader et protéger .

Le ministre a également rencontré des représentants des PME qui ont bénéficié du plan de relance. C’est le cas de la société Deschamps qui va livrer à l’armée de terre 25 kits de tapis anti-sable pour l’aménagement d’aires de poser destinées aux hélicoptères, pour un montant de 2,5 millions d’euros. « Sur les 26 milliards du plan de relance, le ministère de la Défense dispose d’une enveloppe de 2,4 milliard, a rappelé le ministre. Nous apportons une aide particulière aux petites et moyennes entreprises du secteur aéronautique touché par la crise économique mondiale ».

En marge de sa visite, Hervé Morin a signé des contrats de performance avec chacun des trois pôles de compétitivité aéronautique et spatial français : le pôle mondial Aerospace Valley (Midi-Pyrénées-Aquitaine), le pôle ASTech (Ile-de-France) et le pôle Pegase (PACA). Au travers de ces contrats, le ministère s’engage à financer l’activité de ces pôles à hauteur de 3,35 milliard d’euros pour 3 ans. « Il est naturel que l’Etat soutienne ces pôles de compétitivité, a rappelé le ministre. En effet, grâce à des projets collaboratifs, ces pôles qui regroupent des entreprises, des laboratoires de recherche et des établissements de formation prennent une position de premier plan dans leurs domaines, en France et à l’International. »

Arnaud Hunter - Rousselle

Le ministre de la Défense visite le cockpit d’un Rafale Marine.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :