mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Armements offensifs : réductions possibles si les préoccupations russes sur (...)

Armements offensifs : réductions possibles si les préoccupations russes sur l’ABM US sont levées (Medvedev)

RIA Novosti

samedi 20 juin 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Les armements offensifs pourraient être réduits si les Etats-Unis lèvent les préoccupations de Moscou concernant le déploiement de leur bouclier antimissile en Europe, lit-on dans une déclaration du président russe Dmitri Medvedev diffusée samedi par son service de presse.

Selon le président, le nouveau traité sur les armements stratégiques offensifs doit consacrer l’existence de l’interdépendance entre les armements stratégiques offensifs et défensifs.

"Nous ne saurons accepter les projets américains de déploiement d’un ABM global, et je tiens à souligner que les réductions que nous proposons ne seront possibles que si les Etats-Unis lèvent les préoccupations de la Russie", lit-on dans la déclaration du président russe.

"La perspective de l’équipement des armements offensifs stratégiques en ogives non nucléaires suscite (également) une préoccupation sérieuse. De tels armements pourraient causer un préjudice à la stabilité stratégique", souligne la déclaration présidentielle.

M.Medvedev a confirmé la position de principe russe selon laquelle "il importe de préserver les dispositions du (précédent) Traité START concernant le déploiement des armements stratégiques et offensifs exclusivement sur le territoire national".

D’après le président, les négociateurs des deux pays ont réalisé un bon départ dans l’élaboration du nouveau traité.

"L’objectif consiste à aboutir au nouveau traité à la fin de l’année", a noté le président, rappelant que le traité actuel expire le 5 décembre 2009.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :