vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Danemark : deux hommes condamnés pour des projets d’attentats au (...)

Danemark : deux hommes condamnés pour des projets d’attentats au Danemark

AFP

vendredi 26 juin 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Deux jeunes hommes d’origine afghane et pakistanaise, soupçonnés d’avoir projeté des attentats à la bombe au Danemark ou à l’étranger, ont été condamnés vendredi en appel à de lourdes peines par le tribunal de grande instance à Copenhague, a-t-on appris de source judiciaire.

Un Danois d’origine pakistanaise âgé de 23 ans, Hammam Khürshid, considéré comme le planificateur d’attentats potentiels, a été condamné à 12 ans de prison, une peine très élevée au Danemark.

Son complice, un Afghan de 23 ans résidant au Danemark depuis l’âge de deux ans, Abdoulghani Tohki, a été condamné à huit ans et à l’expulsion de ce pays après avoir purgé sa peine.

Les deux hommes avaient été condamnés le 21 octobre par un tribunal de première instance à respectivement douze et sept ans de détention.

Ils étaient accusés d’avoir "fabriqué une ou plusieurs bombes destinées à une attaque terroriste contre une cible non précisée au Danemark ou à l’étranger", selon le ministère public.

Leurs avocats avaient réclamé l’acquittement, jugeant ténues les preuves à leur encontre, puis plaidé pour des peines légères dans un deuxième temps.

Le jury de la cour d’appel à Copenhague a conclu vendredi à l’unanimité à la culpabilité des deux accusés sur la base de preuves fournies par le service du renseignement de la police (PET).

Ceux-ci avaient installé des caméras cachées dans l’appartement de Hammam Khürshid, montrant comment ce dernier, chantant la gloire des martyrs, fabriquait du triperoxyde de tricycloacétone (TATP), un explosif souvent utilisé par les groupes islamistes, notamment lors des attentats de Londres en juillet 2005.

Des écoutes téléphoniques ont révélé également comment les deux suspects discutaient des centaines de morts que pourrait provoquer une bombe pesant jusqu’à 20 kilos.

Surveillés depuis mai 2007, à la suite d’une information des services secrets américains sur le séjour de Hammad Khürshid dans un camp d’entraînement de la province pakistanaise du Waziristan, ils avaient été arrêtés le 4 septembre 2007 au cours d’un coup de filet préventif du PET.

Six autres personnes d’origine afghane, pakistanaise, somalienne et turque avaient également été interpellées par la police lors de cette opération, puis relâchés.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :