dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Technologie > Galileo : un programme "mal préparé" et "mal géré"

Galileo : un programme "mal préparé" et "mal géré"

AFP

lundi 29 juin 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Galileo, l’ambitieux programme spatial destiné à doter l’Union européenne d’un instrument de navigation par satellite concurrent du GPS américain, a été mal préparé et mal géré, a déploré lundi la Cour des comptes de l’UE.

"Si l’UE décidait de se lancer dans d’autres programmes d’infrastructure de grande envergure, la Commission devra s’assurer qu’elle dispose d’outils de gestion appropriés", conclut la Cour des comptes dans sa recommandation.

L’audit demandé à l’institution visait à déterminer les causes de l’échec de la procédure de mise en concession, des retards subis, des difficultés de gestion et des surcoûts. Galileo "n’a pas réussi à atteindre la plupart de ses objectifs en raison de facteurs sur lesquels elle n’avait aucune prise", ajoute le rapport.

La Commission porte une part de responsabilité, car "elle n’est pas parvenue à diriger le programme de manière proactive et l’a laissé sans personne aux commandes".

Mais les Etats sont également responsables, car "leurs attentes divergentes quant au programme les ont poussés à intervenir dans l’intérêt de leurs industries nationales et à bloquer les décisions".

"Les compromis dégagés ont engendré des problèmes de mise en oeuvre, des retards et in fine des dépassements de coûts", souligne le rapport.

Fin 2008, aucun satellite opérationnel n’avait été lancé et les estimations de coûts pour la phase de développement et de validation avaient pratiquement doublé, passant de 1,1 à 2,1 milliards d’euros.

Galileo est l’expression d’une "volonté politique de disposer d’un système GNSS européen indépendant" appelé à "devenir le système de navigation le plus sophistiqué du marché", précise la Cour des comptes.

Mais les pays de l’UE rechignent toujours à mettre la main au portefeuille pour leurs programmes spatiaux.

Les ministres chargés de l’Espace de l’UE ont insisté fin 2008 sur "la nécessité de développer des instruments et des schémas financiers adaptés pour la politique spatiale européenne, en particulier dans le cadre des prochaines perspectives financières" pour la période 2013-2020.

Mais aucune indication n’a encore été fournie sur les financements.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :