samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Pyongyang procède à des tirs de missiles de courte portée

Pyongyang procède à des tirs de missiles de courte portée

Reuters

jeudi 2 juillet 2009, sélectionné par Spyworld

logo

La Corée du Nord a procédé au tir expérimental de quatre missiles de courte portée à partir de sa côte orientale, un nouvel acte de défiance envers la communauté internationale quelques semaines après un essai nucléaire.

Deux missiles, tirés entre 17h20 et 18h00 locales (08h20-09h00 GMT), ont effectué une trajectoire d’une centaine de kilomètres avant de s’abîmer en mer, selon un responsable militaire sud-coréen.

Un troisième missile a été tiré environ deux heures plus tard avant que l’agence Yonhap, citant des responsables à Séoul, ne fasse état d’un quatrième tir.

Le mois dernier, la Corée du Nord avait prévenu que les bateaux de pêche ne devraient pas s’aventurer à moins de 110 km de sa côte orientale entre le 25 juin et le 10 juillet, précisant qu’elle procéderait durant cette période à un exercice militaire.

"Cette activité n’est pas inattendue", a réagi Bryan Whitman, porte-parole du département américain de la Défense. La Corée du Nord continue à développer ses technologies balistiques et les Etats-Unis restent préoccupés, non seulement par cette activité balistique, mais par ses activités en faveur de la prolifération et par son programme nucléaire", a-t-il ajouté.

Le Japon, qui participe aux pourparlers à six sur le programme nucléaire nord-coréen, a condamné ces tirs.

"Nous avons souvent averti que ce genre de provocations ne sert pas les intérêts de la Corée du Nord", a déclaré le Premier ministre Taro Aso, cité par l’agence Kyodo.

D’après le quotidien sud-coréen JoongAng Ilbo, qui cite une source proche des services de renseignement, Pyongyang pourrait aussi procéder à des tirs expérimentaux de missiles de moyenne portée dans les prochains jours.

Il pourrait notamment s’agir de missiles Scud, dont la portée est d’environ 340 kilomètres, ou de missiles Rodong, d’une portée maximale d’un millier de kilomètres.

BOMBE BIENTÔT OPÉRATIONNELLE ?

La Corée du Nord avait réalisé le 25 mai un second essai nucléaire souterrain, condamné par l’Onu dans une résolution qui prévoit un renforcement des sanctions contre Pyongyang. Le premier essai nucléaire remontait à octobre 2006.

Depuis cet essai, la Corée du Nord a procédé aux tirs de nombreux missiles de courte portée, ce qui, selon des experts, tend à faire penser que le régime communiste est proche de mettre au point une bombe atomique opérationnelle.

En avril, les Nord-Coréens, qui se sont retirés des pourparlers à six, avaient déclaré avoir lancé une fusée pour placer en orbite un satellite.

Il s’agissait en fait, de l’avis des experts asiatiques et occidentaux, d’un tir déguisé de missile de longue portée Taepodong-2, en violation des résolutions de l’Onu.

Le missile avait parcouru 3.200 km avant de s’abîmer dans le Pacifique, selon des experts en balistique.

Jeudi, la Chine a fait savoir que son émissaire pour les pourparlers à six, Wu Dawei, se rendrait prochainement en Corée du Sud, au Japon, en Russie et aux Etats-Unis. Sa tournée diplomatique ne l’emmènera en revanche pas en Corée du Nord.

"La Chine a constamment prôné le dialogue et la consultation dans le but de parvenir à la dénucléarisation de la péninsule coréenne via le processus de pourparlers à six", a rappelé un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Pékin, qui soutient le régime communiste depuis la guerre de Corée, au début des années 1950, ne s’est toutefois pas opposé le 12 juin à l’adoption par le Conseil de sécurité de l’Onu d’un renforcement des sanctions contre Pyongyang.

De son côté, le ministre sud-coréen des Affaires étrangères, Yu Myung-hwan, a dit qu’il essayait d’organiser une réunion des chefs de la diplomatie des pays concernés par les pourparlers, dont la Corée du Nord, en marge d’un forum régional sur la sécurité qui doit se tenir le 23 juillet en Thaïlande.

Version française Eric Faye, Clément Dossin et Jean-Philippe Lefief


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :