mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Pyongyang a tiré un septième missile en mer du Japon

Pyongyang a tiré un septième missile en mer du Japon

Nouvelobs.com, avec AFP

dimanche 5 juillet 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Ce septième tir expérimental de missile courte portée intervient le jour même de la fête nationale des Etats-Unis.

La Corée du Nord a procédé samedi 4 juillet à un septième tir expérimental de missile courte portée en période de tensions internationales et alors que les Etats-Unis célèbrent leur fête nationale, a annoncé l’état-major de l’armée sud-coréenne. Leur portée a été évaluée par Séoul à 400 et 500 kilomètres. Tirés en mer du Japon, les 7 engins balistiques sont en violation de résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU interdisant au régime tout essai nucléaire ou tir de missile. Ces nouveaux tirs surviennent deux jours après des tests identiques mais la portée des tirs de jeudi était estimée à 120 km.

Menaces de la Corée du sud

Le ministère sud-coréen de la Défense a précisé qu’il s’agissait de missiles ballistiques qui auraient parcouru plus de 400 kilomètres. "Notre armée est totalement prête à contrer toutes les menaces et provocations nord-coréennes en s’appuyant sur les positions de défense conjointes de la Corée du Sud et des Etats-Unis", a souligné l’état-major dans un communiqué.

Mise en garde de Washington

"La Corée du nord devrait éviter toute action pouvant aggraver les tensions et se concentrer sur les négociations de dénucléarisation et la mise en oeuvre de ses engagements pris dans le communiqué conjoint datant du 19 septembre 2005", a indiqué à l’AFP le porte-parole du Département d’Etat Karl Duckworth. "Ce type de comportement de la Corée du nord ne contribue pas" à améliorer la situation, a indiqué le porte-parole.

Tensions

Les derniers mois ont vu une nouvelle escalade de la Corée du Nord, l’un des pays les plus secrets et fermés au monde. Le 25 mai la tension a culminé quand le régime communiste a lancé un nouveau défi à la communauté internationale en effectuant son deuxième essai nucléaire depuis 2006. ll a eu pour conséquence l’alourdissement par le Conseil de sécurité de l’ONU des sanctions déjà en vigueur contre Pyongyang. Les Nord-coréens avaient réagi avec une extrême virulence, menaçant de ne jamais renoncer à leurs ambitions nucléaires et d’utiliser leur plutonium à des fins militaires.

Pyongyang procède assez régulièrement à des exercices et des tirs de missiles, le plus souvent lorsqu’il cherche à manifester son mécontentement ou à peser sur des négociations en cours.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :