mardi 21 novembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Carte militaire. Moins de bases de défense que prévu

Carte militaire. Moins de bases de défense que prévu

Letelegramme.com

dimanche 5 juillet 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le ministre de la Défense, Hervé Morin, s’attend à ce que les bases de défense soient "moins nombreuses que prévu" —"environ 70 au lieu de 91"— au terme des restructurations militaires annoncées il y a un an.

Dans une interview accordée au quotidien La Croix datée de lundi, Hervé Morin explique que l’expérimentation menée sur 11 bases de défense depuis six mois montre que "la mutualisation est optimale si le volume des unités regroupées est suffisamment significatif".

"Environ 70 bases au lieu de 91"

"Ce constat nous a d’ores et déjà amenés à augmenter le nombre d’unités regroupées par base de défense et donc à revoir à la baisse celui des bases de défense", poursuit-il, en ajoutant : "celles-ci seront moins nombreuses que prévu : environ 70 au lieu de 91".

Six sites concernés par les fermetures en juillet

S’agissant des dissolutions ou départs de régiments ou d’unités annoncés il y a un an (au total 83 sites ou unités et 33 déménagements d’une ville à l’autre, ndlr), Hervé Morin indique qu’ils viennent de commencer début juillet". "Six sites sont concernés : Arras (Pas-de-Calais) et le 601e régiment de circulation routière, Sourdun (Seine-et-Marne) et le 2e régiment de hussards, Senlis (Oise) et le 41e régiment de transmission, Givet (Ardennes) et le centre d’entraînement commando, Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence) et l’annexe du centre d’aguerrissement en montagne, Mondeville (Calvados) et son service de santé".

"Plus de 95 % des personnels reclassés"

Le ministre affirme que "plus de 95% des personnels des six sites ont été reclassés au sein de l’Etat, dans les collectivités locales ou dans le secteur privé". Il fait valoir que les communes concernées vont "pouvoir récupérer les emprises militaires pour un euro symbolique et bénéficier des investissements de reconversion économique programmés dans le cadre de "contrats de site conclus avec" l’Etat.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :