samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > La France et l’Inde veulent renforcer leur coopération en matière de (...)

La France et l’Inde veulent renforcer leur coopération en matière de défense

AP

mardi 14 juillet 2009, sélectionné par Spyworld

logo

L’Inde et la France ont manifesté mardi leur volonté d’approfondir leur coopération industrielle en matière de défense lors d’un déjeuner entre Nicolas Sarkozy et le Premier ministre indien Manmohan Singh après le défilé du 14 Juillet, selon l’Elysée.

Après avoir assisté au défilé sur les Champs-Elysées, ouvert par 400 militaires indiens, les deux hommes ont déjeuné ensemble à l’Hôtel de Marigny, puis fait une apparition commune devant les invités de la garden-party dans les jardins de l’Elysée.

"La France aime l’Inde. La France apprécie la civilisation indienne. Bienvenue en France", a lancé Nicolas Sarkozy à son invité. Nicolas Sarkozy a salué le dirigeant de la "plus grande démocratie du monde", "réélu brillamment" par "plus de 700 millions d’électeurs".

Manmohan Singh a remercié le président français pour ce "rare honneur". "Ce n’est pas simplement moi que vous honorez, c’est tout le peuple indien", a dit le Premier ministre indien, rappelant combien les idéaux de la Révolution française de liberté, d’égalité et de fraternité avaient inspiré la démocratie indienne.

Les deux hommes ont souhaité approfondir le partenariat stratégique signé en 1998, et relancé l’an dernier lors de la visite de Nicolas Sarkozy en Inde.

Lors du déjeuner, ils sont tombés d’accord pour intensifier leur dialogue politique dans la perspective des prochains sommets internationaux, notamment le G-20 de septembre à Pittsburgh, selon l’Elysée.

MM. Sarkozy et Singh ont aussi évoqué les perspectives de contrats pour les industriels français dans le domaine de la défense et du nucléaire. Dassault tente de vendre son Rafale et négocie aussi un contrat de rénovation de 50 Mirage de l’armée indienne. Les discussions progressent, selon Paris. Des ventes d’hélicoptères et de radars sont aussi en discussion.

Dans le domaine du nucléaire civil, les deux dirigeants se sont félicités que les choses continuent d’avancer, après la signature en septembre 2008 d’un accord-cadre sur la coopération entre les deux pays, qui doit encore être ratifié par le Parlement français. Areva a déposé une offre avec un partenaire indien pour la fourniture de deux réacteurs EPR.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :