mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > La Grande-Bretagne abaisse d’un cran son niveau d’alerte (...)

La Grande-Bretagne abaisse d’un cran son niveau d’alerte terroriste

AFP

lundi 20 juillet 2009, sélectionné par Spyworld

logo

La Grande-Bretagne a abaissé d’un cran son niveau d’alerte terroriste, qui passe de "grave" à "important", a annoncé lundi le ministère de l’Intérieur.

Le niveau "important", le troisième des cinq paliers d’alerte terroriste en Grande-Bretagne, signifie qu’un attentat reste fort possible, quatre ans après les attaques du 7 juillet 2005 contre les transports en commun de Londres, dans lesquelles 56 personnes, dont les quatre kamikazes, étaient mortes.

Le niveau "grave" indique qu’un attentat est extrêmement probable.

La décision de relever ou d’abaisser le niveau d’alerte est prise par le centre d’analyse antiterrorisme (JTAC), créé en juin 2003, qui réunit les services de sécurité et de renseignement, et la police, et qui analyse et évalue toutes les données concernant le terrorisme international.

Le JTAC prend en compte notamment les informations des services de renseignement, les événements récents et ce que l’on sait des capacités et intentions des terroristes.

Cette décision signifie qu’une "attaque contre le Royaume-Uni est une forte possibilité", a commenté le ministre de l’Intérieur Alan Johnson. "Le JTAC base sa décision sur un large éventail de facteurs, dont les intentions et le potentiel des groupes terroristes internationaux au Royaume-Uni".

"Nous sommes encore confrontés à une réelle et sérieuse menace terroriste et le public remarquera peu de différences dans les mesures de sécurité qui sont en place, et je lui demande de rester vigilant", a-t-il ajouté.

Le principal palier d’alerte, "critique", signifie qu’un attentat est considéré comme imminent.

Le niveau "critique" avait été décrété pour la dernière fois le 30 juin 2007 par les autorités britanniques après l’attaque manquée contre l’aéroport de Glasgow (Ecosse), puis rabaissé à "grave" quatre jours plus tard.

Le 30 juin 2007, deux hommes avaient précipité une voiture-bélier remplie de bouteilles de gaz contre le principal terminal de l’aéroport de Glasgow, sans qu’elle explose. Cette attaque était intervenue au lendemain de la découverte à Londres de deux voitures piégées qui n’avaient pas explosé.

Les cinq niveaux d’alerte avaient été rendus publics pour la première fois le 1er août 2006. Il avait été fixé à "grave", puis relevé à "critique" neuf jours plus tard, après la découverte d’un complot visant à faire exploser des avions de ligne en vol entre le Royaume-Uni et les Etats-Unis.

Le niveau "modéré" signifie qu’un attentat est possible mais peu probable, et le niveau "faible" qu’un attentat est improbable.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :