samedi 16 décembre 2017

Accueil du site > Technologie > L’Arcep craint un monopole sur la fibre optique

L’Arcep craint un monopole sur la fibre optique

Olivier Coredo, Réseaux & Télécoms

lundi 28 novembre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

"Un scénario de développement de fibre dont les modalités conduiraient, de droit ou de fait, à une re-monopolisation du marché du haut débit professionnel ne serait pas conforme aux objectifs fondamentaux de la régulation. A moyen terme, tant les entreprises individuellement que la compétitivité de la France dans son ensemble en paieraient le prix". Cet extrait du discours de Paul Champsaur, président de l’Arcep, à l’occasion des journées internationales de l’Idate à Montpellier, dénonce un possible monopole de fait sur le marché de la fibre optique. Certes, Paul Champsaur se félicite « du plan de grande ampleur, engagé par France Télécom, visant à équiper les principales zones d’activité en fibre optique » mais déplore "le faible investissement des opérateurs alternatifs dans les réseaux d’accès optiques pour les entreprises". France Télécom entend développer ce type de réseau à l’unique condition qu’il ne soit pas contraint de l’ouvrir à la concurrence. Son homologue Allemand, Deutsche Telekom a déclaré être prêt à investir 3 milliards d’euros dans la fibre à condition que ce réseau ne soit pas régulé. Rappelons que les réseaux optiques apportent un très haut-débit aux entreprises et au particulier que ne peut fournir l’adsl.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :